actualité
Mardi 17 avril 2012 à 10h03

Le Cinéma Excentris célèbre le Jour de la Terre

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Une scène du film Survivre au progrès

En l'honneur du Jour de la Terre, soit le dimanche 22 avril prochain, le Cinéma Excentris a décidé de prévoir à son horaire des films explorant d'importants enjeux écologiques et environnementaux. Les cinéphiles seront également conviés à débattre des oeuvres avec quelques-uns des réalisateurs et autres invités, spécialement conviés pour l'occasion. Le prix d'entrée de chacune des représentations sera de 9$.

Voici l'horaire de cette journée spéciale :

14 h 45 et 20 h 45 – Tous au Larzac (France, 2011) – Christian Rouaud
Le Larzac, une région de la France dotée d'une grande richesse naturelle, fut l'objet d'un vivant débat au coeur des années 70. Ce pittoresque plateau de calcaire datant de l'ère jurassique a été menacé, en 1971, par le projet d'agrandissement d'un camp militaire avoisinant. Opposant les paysans du territoire à l'État français, cette affaire a été à l'origine d'une tumultueuse bataille, une « lutte joyeuse » qui a duré dix ans avant de mener à la victoire des paysans. Dans ce long métrage récipiendaire du César décerné au meilleur documentaire de 2012, Christian Rouaud en dresse le fascinant compte rendu. Visitez cette truculente page d'histoire, pleine de la verve colorée et nostalgique d'anciens protestants, où le cinéaste donne également la parole à une région merveilleuse et méconnue du paysage français.

15 h 20 – La reine malade  (QUÉBEC, 2010) – Pascal Sanchez
En présence du réalisateur Pascal Sanchez et d'autres invités.
Le cinéaste québécois Pascal Sanchez nous entraîne sur un territoire lointain des Hautes-Laurentides, plus précisément sur les pas d'Anicet Desrochers, un apiculteur s'efforçant de solutionner un inquiétant problème. Les abeilles, ces insectes indispensables à l'équilibre de notre écosystème, meurent par millions sans que personne ne comprenne pourquoi. Serait-ce l'utilisation abusive des pesticides? Les monocultures? Les nouvelles molécules introduites par les grands groupes industriels? Quoi qu'il en soit, l'hécatombe est mondiale : le fléau sévit en Amérique, aussi bien qu'en Europe et en Asie. Il oblige des gens comme Anicet à édifier rapidement de nouveaux modèles agricoles. Mais cela suffira-t-il pour traverser la crise? Venez prendre conscience d'une importante problématique grâce à ce film récompensé du Prix éco-caméra aux RIDM 2010, et nommé Meilleur film documentaire – catégorie Nature et Sciences, aux Prix Gémeaux 2011.

17 h 30 – Survivre au progrès (QUÉBEC, 2011) – Mathieu Roy, Harold Crooks
En présence du réalisateur Mathieu Roy et d'autres invités.
Présenté au dernier Festival international du film de Toronto, et au 40e Festival du nouveau cinéma, ce documentaire cinématographique, inspiré du best-seller A Short History of Progress de Ronald Wright, pose un diagnostic subversif sur le progrès de l'humanité et les pièges qu'il apporte. Le réalisateur Mathieu Roy et coréalisateur Harold Crooks sondent la nature fondamentale et dérangeante de ce qui est qualifié de progrès, par le biais de scènes mémorables et d'éclairantes interventions de grandes personnalités, telles que David Suzuki, Jane Goodall, Margaret Atwood et Stephen Hawking,
 
20 h 00 – Chercher le courant (QUÉBEC, 2011) – Alexis de Gheldere, Nicolas Boisclair
En présence des coréalisateurs et du producteur, Denis McCready.
Les énergies vertes tiennent-elles la route? Quel est le potentiel des énergies renouvelables au Québec? Quelles surprises attendent nos comptes d'électricité dans un avenir proche? Quarante-huit ans après l'élection qui a mené à la nationalisation de l'électricité au Québec, sommes-nous toujours Maîtres chez-nous? Voilà les interrogations soulevées par une expédition de 46 jours au sein de notre spectaculaire écosystème. Impliquant à la fois Roy Dupuis et les deux coréalisateurs, cette aventure explore plus à fond la manière de produire et de consommer de l'énergie dans le Québec du XXIe siècle. Chemin faisant, les experts et les gens de terrain consultés nous révèlent d'étonnantes surprises sur les énergies vertes et leur développement actuel. Une enquête essentielle. Chercher le courant a remporté le prix le Prix du public aux RIDM 2010, et celui du Meilleur Documentaire au Festival du Film de Sept-Îles 2011.

Les productions Rapide-Blanc invite également le public à assister à une conférence sur Projet Fleuve St-Laurent dès 18h dans le Hall du complexe Excentris. L'entrée serra gratuite.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.