dossier
Samedi 1 décembre 2012 à 07h00

L'Hebdo : Les films de décembre 2012

Photo Par Karl Filion

Déjà décembre. Le dernier mois de l'année est un mois important pour Hollywood et pour l'industrie du cinéma en général. C'est un des plus rentables au guichet, alors que les écoliers sont en congé, que leurs parents prennent eux aussi quelques jours de repos entre deux repas en familles, les achats et le réveillon. C'est donc l'occasion pour Hollywood de sortir ses films les plus rassembleurs, comme nous le démontre encore une fois l'offre cinématographique. Mais décembre est aussi la dernière chance pour les films aux visées plus glorieuses de s'inscrire pour la 85e cérémonie des Oscars, qui se tiendra le 24 février prochain.

Pour qu'un film soit éligible à la cérémonie des Oscars, il doit être présenté pendant au moins une semaine dans les marchés de Los Angeles et de New York avant le 31 décembre. C'est donc à dire que certains films qui visent une ou plusieurs mentions lors de la cérémonie de février prochain seront projetés aux États-Unis d'ici la fin de l'année. Certains prendront simultanément l'affiche au Québec, mais d'autres ne seront offerts chez nous qu'en janvier. C'est le cas de Zero Dark Thirty, le film de Kathryn Bigelow sur la traque de Ben Laden, de The Impossible, de Juan Antonio Bayona, et de Amour, de Michael Haneke, qui a remporté la Palme d'Or en mai dernier. Ces trois films prendront l'affiche au Québec le 11 janvier.

7 décembre - Cirque du Soleil: Worlds Away

Malgré son succès planétaire, ses spectacles à grand déploiement présentés partout dans le monde, le Cirque du Soleil a rarement rencontré le cinéma, sinon sous la forme du documentaire. Ce projet, auquel sont associés Andrew Adamson (responsable de Shrek et de la trilogie Narnia) et James Cameron (qui est producteur exécutif), propose d'intégrer, en 3D, sur plusieurs tableaux, différents mondes « étonnants et extraordinaires » du Cirque du Soleil dans un long métrage narratif où un jeune couple cherche à se retrouver. Le film prend l'affiche à Montréal le 7 décembre, et sera ensuite disponible à travers la province (et l'Amérique du Nord) le 21 décembre.

14 décembre - De rouille et d'os

Présenté en Sélection officielle à Cannes en mai, puis au Festival de Toronto en septembre, ce long métrage de Jacques Audiard raconte l'histoire du couple improbable formé d'Ali, un bagarreur qui a Sam, son fils de 5 ans, sur les bras, et de Stéphanie, une dresseuse d'orques victime d'un tragique accident. Interprétés par Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts, les deux personnages vivent une relation intense, entre amour et amitié, sous l'oeil vif et acéré de la caméra d'Audiard, qui transpose au genre romantique sa signature profondément cinématographique.

14 décembre - The Hobbit: An Unexpected Journey

Les studios américains espèrent certainement que cette nouvelle visite de Peter Jackson à la Terre du Milieu, neuf ans après la fin de la trilogie Lord of the Rings (dont les films ont tous amassé plus de 300 millions $ en Amérique du Nord) renfloueront leurs coffres. Sans doute le film le plus attendu en cette fin d'année, le long métrage, premier d'une trilogie se déroulant avant les aventures de Frodon et de l'Anneau Unique, met en vedette Martin Freeman dans le rôle central de Bilbon. Si le succès est au rendez-vous, Jackson, qui a finalement remplacé Guillermo Del Toro derrière la caméra après la démission de ce dernier en mai 2010, sera sans doute le premier à s'en réjouir, vu les échecs qu'ont été King Kong et The Lovely Bones. Est-ce que le tournage en 48 images par seconde (plutôt que les 24 habituelles) satisfera les fans de la première heure?

19 décembre - Guilt Trip

Le duo improbable formé de Seth Rogen et de Barbra Streisand sillonnera les routes de l'Amérique pendant le temps des Fêtes pour vendre un mystérieux produit (que la bande-annonce ne révèle pas...) inventé par le comique Rogen. Le fossé générationnel entre les deux semble composer la plus grande partie de l'humour du film, qui aura sans doute beaucoup de difficulté à se démarquer au travers l'offre diversifiée de décembre. Il faudra surtout voir à qui il s'adresse réellement : aux fans de Rogen ou aux fans de Streisand?

21 décembre - Les Pee-Wee 3D : L'hiver qui a changé ma vie

La passion des Québécois pour le hockey est toujours bien présente malgré la perte de vitesse du sport auprès des jeunes athlètes. Cette comédie familiale sportive, qui rappellera à une autre génération les Mighty Ducks d'Emilio Estevez, promet de raviver leur passion. Janeau Trudel, 12 ans, fera tout pour mener son équipe au célèbre toujours de hockey pee-wee de Québec, sous la direction du réalisateur Éric Tessier (5150 rue des Ormes). Le film, qui devait être tourné en 3D, a finalement été converti par ordinateur après quelques difficultés rencontrées lors du tournage.

21 décembre - Jack Reacher

Jack Reacher, le premier film de Christopher McQuarrie, le scénariste de The Usual Suspects et de Valkyrie, à titre de réalisateur, met en vedette Tom Cruise dans le rôle d'un ancien membre de la police militaire qui est chargé d'enquêté sur une tuerie apparemment commise par un ancien soldat qui le réclame pour mener l'innocenter. Cruise, un habitué des films d'action, est-il un choix assez rassembleur pour attirer les foules pendant le congé des Fêtes? Mais surtout : peut-on espérer que la créativité démontrée par McQuarrie dans ses scénarios se transpose à sa réalisation?

21 décembre - This is 40

Le réalisateur Judd Apatow propose pour Noël cette « sorte de » suite à Knocked Up (qui date déjà de 2007) qui se concentrera sur le couple formé par Pete et Debbie. Leur quotidien, leur vie de famille et sexuelle, et le désir qu'ils ont de voir l'autre mourir... mais gentiment. Retrouvera-t-on l'Apatow des beaux jours, ou celui, mièvre, de Funny People? La réponse le 21 décembre.

25 décembre - Django Unchained

Quenten Tarantino est toujours l'un des réalisateurs américains capables de créer le plus d'anticipation pour leur prochain projet. Dans ce cas-ci, l'histoire de l'esclave Django, qui devient traqueur de criminels dans le sud des États-Unis aux côtés du Dr King Schultz, un Allemand (incarné par Christoph Waltz, la révélation d'Inglourious Basterds), promet de bouleverser le genre du western. Voilà qui a de quoi piquer la curiosité, d'autant que Leonardo DiCaprio, Samuel L. Jackson, Jonah Hill et Zoe Bell se sont prêtés au jeu.

25 décembre - Les Misérables

Décembre est une période de choix pour lancer un film musical; Chicago a récolté 170 millions $ en 2002 avant d'aller gagner l'Oscar du meilleur film quelques mois plus tard, mais The Phantom of the Opera n'avait récolté que 51 millions $ en 2004, contre 53 millions $ pour Sweeney Todd. Adapté de la comédie musicale du même nom, Les Misérables, qui propose une énième adaptation de l'oeuvre de Victor Hugo, voudra profiter de la manne lors du jour de Noël. Avec Hugh Jackman dans le rôle de Jean Valjean, Russell Crowe dans celui de l'Inspecteur Javert, Anne Hathaway en Fantine et Amada Seyfried en Cosette. Tom Hooper, qui a aussi réalisé l'un des grands succès de 2010, The King's Speech, dirige tout ce beau monde.

25 décembre - Parental Guidance

Dans la lignée de Cheaper by the Dozen, ce film familial voudra certainement réunir enfants, parents et grands-parents pour une sortie au cinéma. Billy Crystal et Bette Midler ne sont plus exactement les grandes vedettes qu'elles ont déjà été, mais ils sont associés à de bons souvenirs de cinéma. Ils incarnent ici deux grands-parents qui doivent garder les trois enfants turbulents de leur fille. Les enfants seront probablement maladroits, mais attachants. Un film de saison.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Samedi 22 septembre 2012 à 05h00) L'Hebdo : Les films de l'automne 2012
DOSSIER (Samedi 5 mai 2012 à 07h00) L'Hebdo : Les films de l'été 2012
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.