entrevue
Mardi 6 mai 2014 à 15h59

Jérôme Bonnell parle de Le temps de l'aventure

Photo Par Karl Filion
Jérôme Bonnell sur le plateau de Le temps de l'aventure

À 37 ans, le réalisateur français Jérôme Bonnell signe déjà son cinquième long métrage avec Le temps de l'aventure. Sorti en avril 2013 en France, le film a rejoint 250 000 spectateurs dans les salles. Mettant en vedette Emmanuelle Devos et Gabriel Byrne, le long métrage raconte l'histoire d'une femme qui est mystérieusement attirée par un homme qu'elle croise un jour dans un train. Au cours de la journée, elle tente de le retrouver, et ils passent quelques heures ensemble.

Jérôme Bonnell, que nous avons rencontré à Paris en janvier dernier, signe également le scénario du film. « Je ne pense pas que j'aurais été capable faire ce film à mes débuts. C'est une histoire que j'avais en tête depuis des années, qui était très floue, qui ressemblait un peu à un fantasme. J'imaginais comme ça un homme qui regarde une femme dans un train, et je voulais créer une espèce de suspense amoureux qui soit plus fort que la situation elle-même, et de décortiquer le temps presque minute par minute. »

Emmanuelle Devos incarne une actrice dans le film. « Oui, il y a un hommage qui est rendu aux acteurs, c'est un film aussi sur mon amour des acteurs, au-delà de l'histoire qu'il raconte. »

« J'avais très envie de retravailler avec Emmanuelle, qui était dans mon film. J'attends quelqu'un, et du coup j'ai écrit le film pour elle. Je m'étais tellement amusé avec elle, elle était tellement impressionnante à filmer. C'est quelqu'un qui a beaucoup de bonheur à filmer, c'est un bonheur qui est tout le temps visible. »

« C'est quelqu'un qui ne va jamais faire la même chose, elle surprend constamment, et moi comme j'adore l'étape du tournage, j'étais vraiment comme un spectateur avec elle. Être avec les acteurs, c'est une façon pour moi d'être encore plus avec mes personnages. D'essayer de comprendre, de percer un mystère... »

Les acteurs connaissent-ils mieux leur personnage que vous, qui mettez en scène et qui avez écrit le scénario? « Je pense que oui. Ils ont leurs secrets, il y a plein de choses que je ne suis pas sensé savoir, moi. »

Que reste-t-il à faire une fois la journée de tournage commencée? « Tout! Je me fais toujours croire que je ne sais pas comment je vais filmer, même si en général je sais un petit peu, au fond de moi. J'adore être le plus vierge possible, d'avoir les yeux le plus grands ouverts possible, d'être attentif à toutes les surprises qui peuvent survenir. J'aime être vierge lors des premiers mouvements de l'acteur dans le décor, de ne rien dire, que lui, ses inventions, m'indiquent comment je vais pouvoir le filmer. »

Gabriel Byrne semble être un acteur complètement différent. « Contrairement à Emmanuelle, qui est très espiègle et exubérante, Gabriel est extrêmement pudique, il a beaucoup de retenue, c'est un acteur très précis, très rigoureux, qui aime bien savoir ce qui va se passer. Son abandon est plus visible au montage, parce qu'il est très habité. »

Le film raconte de façon très intime une rencontre intense entre deux personnes, qui ont une vie à l'extérieur de leur relation. Pourtant, la plupart des éléments sont à peine évoqués et restent extérieurs au récit. « Je ne voulais pas que l'obstacle principal soit la morale ou la culpabilité, ce qu'on voit dans beaucoup de films d'adultère. Je voulais que ce soit quelque chose de beaucoup plus confus, de mélancolique parce que beaucoup plus libre, et que le principal obstacle ait à voir avec la lucidité et l'expérience de la vie qu'ils ont, parce qu'ils n'ont plus 18 ans. »

Le temps de l'aventure, qui est distribué par Axia Films, prend l'affiche ce vendredi.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.