entrevue
Vendredi 28 septembre 2012 à 14h35

Emily Blunt parle de Looper

Photo Par Karl Filion
Emily Blunt dans Looper

Le film de science-fiction Looper, qui prend l'affiche aujourd'hui à travers le Québec, était présenté plus tôt ce mois-ci en ouverture du Festival international du film de Toronto. Le long métrage, écrit et réalisé par Rian Johnson, raconte l'histoire d'un tueur à gages, Joe, qui travaille pour la mafia du futur à faire disparaître les corps d'indésirables envoyés dans le passé. Lorsqu'il réalise qu'il devra s'éliminer lui-même, Joe hésite et laisse sa cible s'enfuir. Pour la retrouver, il s'installe sur une ferme auprès de Sarah et de son fils Cid. Bruce Willis, Joseph Gordon-Levitt, Emily Blunt et Jeff Daniels font partie de la distribution du film.

Emily Blunt, rencontrée à Toronto, n'est pas particulièrement fan des films de science-fiction. « Je ne suis pas fan de l'idée générique des films de science-fiction, de tous les gadgets et la technologie, je ne suis pas très geek. Mais quand j'ai lu le script de Looper, je n'ai pas vu un film de genre en particulier. Je ne crois pas que ce soit un film de science-fiction; c'est un thriller, c'est un film d'action avec de l'émotion. »

« Dans le film, le voyage dans le temps sert de contexte pour la vraie émotion, pour trouver l'humanité dans cette histoire. Le voyage dans le temps vient complémenter l'histoire, plutôt que de la compliquer. »

Le personnage de Sarah vit seule avec son fils sur une ferme reculée. « Le scénario était très clair, tout était sur la page, mais Rian et moi avons créé toute une histoire pour Sarah. Elle est tellement protectrice, assez dure, accablée par sa culpabilité et sa honte, j'ai adoré son ambigüité. »

Partagez-vous cette histoire avec les autres? « Je n'en parle pas beaucoup. Beaucoup de choses viennent naturellement en lisant, en réfléchissant, et une fois sur le plateau. Parce que mon personnage est si reclus, j'aime envisager ce qu'a pu être sa vie avant. »

Son fils, Cid, est incarné par Pierce Gagnon, âgé de 5 ans. « Il était extraordinaire. C'était le seul petit garçon, parmi tous ceux que nous avons auditionnés, qui comprenait qu'il jouait un rôle. Il a cette étrange intensité en lui... Entre les prises, il voulait aller jouer dehors, il ne voulait pas rester pour faire mes gros plans! J'ai passé chaque moment possible avec lui pour qu'il soit confortable, surtout physiquement confortable pour pouvoir s'asseoir sur mes genoux et ne pas être gêné. »

Comment était le réalisateur? « Ce que j'ai adoré de Rian, c'est qu'il était vraiment, honnêtement, intéressé à ce que les acteurs lui proposaient. C'est très rare pour un réalisateur qui est aussi scénariste. Rian Johnson est le prochain grand talent. C'est un réalisateur unique, avec un point de vue jamais vu auparavant. »

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Jeudi 27 septembre 2012 à 09h20) Le futur du futur
TIFF 2012 (Jeudi 6 septembre 2012 à 22h41) Toronto International Film Festival - TIFF 2012 : Bilan Jour 1
ACTUALITÉ (Mardi 24 juillet 2012 à 14h53) TIFF 2012 : Looper en ouverture
ACTUALITÉ (Vendredi 13 avril 2012 à 08h44) Bande-annonce de Looper
ACTUALITÉ (Lundi 4 octobre 2010 à 14h36) Emily Blunt voyagera dans le temps avec Bruce Willis
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.