actualité
Mercredi 2 mai 2012 à 12h57

Don McKellar réalisera The Grand Seduction

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Don McKellar (à gauche) et Allan Hawco dans Republic of Doyle

Roger Frappier de Max Films a annoncé par voie de communiqué de presse que le réalisateur Don McKellar avait été choisi pour remplacer Ken Scott à la barre de la version anglophone de La grande séduction. Scott s'est désisté il y a quelque temps en stipulant que le piétinement du projet l'avait encouragé à accepter l'offre d'aller réaliser la version américaine de Starbuck chez nos voisins du Sud.

« Les situations d'urgence nous forcent à trouver des réponses exceptionnelles, de dire Roger Frappier, et je trouve que Don McKellar est un cinéaste exceptionnel. Nous les producteurs sommes très contents  qu'il ait pu se libérer pour venir réaliser The Grand Seduction. »

Le long métrage sera tourné cet été à Terre-Neuve. Rappelons que la comédie québécoise éponyme racontait l'histoire d'un jeune médecin qui vient s'établir dans un petit village portuaire. Les habitants, qui ont besoin d'un docteur sur leurs terres pour qu'une usine s'y implante, inventent une panoplie de mensonges pour lui plaire et le convaincre de rester parmi eux.

Don McKellar est un écrivain, un réalisateur et un acteur. Il a collaboré avec le réalisateur québécois François Girard pour le scénario de 32 Films brefs sur Glenn Gould et a écrit celui du film Le violon rouge. Il a été récompensé à Cannes en 1998 où il a obtenu le Prix de la Jeunesse pour son film Last Night. Il écrit et réalise ensuite Childstar, son deuxième film dont il est aussi un acteur. Récemment, il a collaboré à l'adaptation cinématographique de Blindness d'après le roman de Jose Saramango en tant que scénariste et acteur.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
ACTUALITÉ (Vendredi 27 avril 2012 à 08h26) L'AQTIS dépose un grief collectif contre Max Films
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.