actualité
Mardi 2 septembre 2008 à 13h22

Box-office québécois : Jason Statham a vaincu Vin Diesel

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily
Vin Diesel dans le film Babylone A.D.

Course à la mort, sorti en salle la semaine derrière, termine de nouveau en première position du box-office québécois avec 344 486 $ cette fin de semaine. La nouveauté de Vin Diesel, Babylone A.D., suit non loin derrière avec 302 163 $ pendant le long week-end de la Fête du travail. Le film raconte l'histoire d'un mercenaire en exil qui se fait proposer d'escorter, de la Russie jusqu'à New York, une jeune femme mystérieuse.

On retrouve en troisième position le long métrage de Christopher Nolan, Le chevalier noir. En salle depuis plus de sept semaines, le film d'aventures a accumulé 8 228 939 $ au box-office québécois depuis sa sortie. Au niveau international, The Dark Kignt a atteint ce week-end 919,1 M $ se classant ainsi en 10e position des films les plus rentables de l'histoire du cinéma.

Le long métrage de Ben Stiller, Tonnerre sous les tropiques, obtient le quatrième rang du top 10 cette semaine avec 149 009 $, pour un total de 1 069 340 $ depuis sa sortie le 13 août dernier. Lisez la critique ici.

La comédie La bunny du campus, qui met en vedette Anna Faris, glisse de trois positions cette semaine pour atteindre le cinquième rang avec 145 691 $.

Le film parodique, Film catastrophe, qui a pris l'affiche cette semaine, occupe la sixième place devant Voyage au centre de la Terre. Ce dernier a obtenu 87 556 $ pour un total au box-office québécois depuis sa sortie de plus de 3 millions $.

Le suspense d'épouvante Miroirs, qui met en vedette la star de la série télé 24, Kiefer Sutherland, a amassé 65 860 $ cette fin de semaine. On retrouve ensuite, en neuvième place, Bienvenue chez les Ch'tis avec 63 827 $ et pour finir, en dernière position cette semaine, la comédie musicale Mamma Mia! qui obtient 62 205 $.

Notons que le film québécois Le banquet, sorti en salle vendredi dernier, arrive en treizième place du box-office québécois. Le long métrage de Sébastien Rose, qui relate les déboires du monde universitaire, a obtenu 41 023 $ ce week-end. Lisez la critique ici.

Ce qu'il faut pour vivre, de Benoît Pilon, termine tout juste derrière avec 37 766 $.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.