réalisateur

scénariste

studios

  • Les Films du Lendemain
  • Les Films de Pierre
  • France 3 Cinéma
  • Canal +

distributeur

  • Métropole Films Distribution

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

L'approche feutrée du sujet, la réalisation fluide et élégante, les images splendides des intérieurs du couple, la musique somptueuse et harmonieuse de Côme Aguiar, sont à la hauteur de la légende que Thoretton nous raconte avec un doux vague à l'âme.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Tête pensante du couple, Pierre Bergé, qui a habitué les spectateurs à plus de froideur, révèle une grande part de son intimité et celle de Saint Laurent, créateur de génie, torturé aussi par ses dépendances aux paradis artificiels.

Anabelle Nicoud Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Because Bergé does most of the talking - a lot of it scripted - and because the film essentially is told from his point of view, with occasional testimony from Saint Laurent's models and muses, the film comes across as a careful, loving portrayal of a flawed genius and his right-hand man, not a full portrait.

Jeff Heinrich Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Durant tout le film, Pierre Bergé raconte comment ils ont tous deux acquis les oeuvres qui peuplaient leurs maisons. Le coup de foudre pour des vases dans une vitrine, pour une statue de Brancusi, pour un tableau de Mondrian... tout n'a été qu'émotion dans l'acquisition, et Yves Saint Laurent n'aurait réellement pu vivre sans ses objets chéris.

Juliette Ruer Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Humblement, le cinéaste s'efface et laisse alors Pierre Bergé raconter Yves Saint Laurent, comme personne d'autre n'aurait jamais pu le faire, avec une tendresse authentiquement amoureuse et pleinement admirative.

Guillaume Fournier Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Fermement ancré dans le présent tout en incorporant images d'archives et témoignages du passé, le film de Thoretton se présente comme une grande courtepointe où chaque plan, anecdote, lieu et temporalité constitue de multiples carreaux aux couleurs et aux rôles différents, tous liés par les souvenirs de Bergé, faisant ici office de fil d'Ariane.

Clara Ortiz Marier Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Un amour unique, certes, mais raconté simplement, avec délicatesse et grâce. Un amour qui transcende aussi la dépression, les coups durs, les échecs et qui est évoqué ici avec une telle mélancolie qu'il serre souvent le coeur.

Helen Faradji Lire la critique complète