réalisateur

scénariste

studios

  • Max Films
  • JoBro Productions & Film Finance

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le film prend son envol au mitan, lorsque le couple, enfin ressoudé, entreprend son périple. Entre le récit de voyage et le film d'horreur, la vigueur des éléments et l'assaut des démons intérieurs, tout fonctionne, la magie s'installe. 

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Lorsque nous disions que l'onirisme de Nguyen en est un qui trouve son aboutissement par les moyens mêmes du cinéma, c'est qu'il faut souligner son plaisir toujours renouvelé à dépasser la nature stricte des situations qu'il filme et à chercher en elles quelque chose à manipuler, à s'approprier, comme les glaces qui se gonflent à la marée pour renvoyer à la respiration de Lucy, tellement que tout ce qui fonctionne pour le mieux dans son cinéma est constamment travaillé, recyclé pour aboutir en un mysticisme curieusement usiné, puisqu'il est toujours le fruit de la technique et de rien d'autre.

Mathieu Li-Goyette Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Avec élégance et assurance (mais aussi, avouons-le, avec quelques lourdeurs à force de s'assurer que tout le monde aura bien compris son message), Nguyen offre un film original, touchant et visuellement très réussi.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

D'un réalisme probant, s'appuyant sur les décors naturels, Two Lovers and a Bear n'en est pas moins dénué de magie. Pour rompre la dualité du récit passionnel, Kim Nguyen introduit un ours parlant et, au demeurant, actif, prêt à jouer les bons conseillers auprès de Roman…

Jérôme Delgado Lire la critique complète

Quatre trois

Lire la critique

Hélas, il y a peut-être un bon film dans Two Lovers and a Bear, où l'innocence de jeunes tourtereaux se libère dans un monde froid et adulte; ce film est coincé profondément sous la glace.

Vincent Emond Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

Les deux acteurs principaux partagent une évidente complicité que l'on ressent particulièrement dans les scènes d'intimité. Ils livrent leurs dialogues avec une sincérité désarmante.

. Cinémaniak Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Tout le film baigne dans une atmosphère à la fois hypnotique et un peu étrange, propice à faire tomber tous les repères habituels. Cette particularité se fait notamment valoir au cours du dernier acte, lequel se déroule dans un décor pour le moins singulier. Il convient d'ailleurs de souligner ici le travail du directeur photo Nicolas Bolduc, qui signe des images remarquables.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Converti à l'irréel, Two Lovers and a Bear parvient à accompagner ses protagonistes vers une finale indubitable, presque naturelle, offrant ainsi une poignante illustration de la chimie fusionnelle unissant à jamais ce couple sacrifié.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète