Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Assurée et bien rythmée, la mise en scène de Corsini crée sans effort apparent un climat tendu de suspicion et de menace, qu'elle maintient jusqu'à la fin du film.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

De fait, la cinéaste passe souvent près d'exaspérer le spectateur tant elle s'amuse à lui triturer les méninges en révélant couche par couche chacun de ses personnages, incarnés avec aplomb par Raphaël Personnaz, Clotilde Hesme et Arta Dobroshi.

Manon Dumais Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Se présentant comme un tract philosophique revêtu d'un linceul moralisant, Trois mondes est un film à thèse, cette dernière étant clairement stipulée par un personnage philosophe pour qui l'atruisme n'est rien d'autre qu'une bonne intention foncièrement égocentrique.

Serge Abiaad Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

La volonté d'attribuer à chacun des parts d'ombre et de bonté est prometteuse, mais ne représente pas la seule qualité du film. La galerie de personnages est en effet très riche et Catherine Corsini confirme ses qualités de réalisatrice (sobriété et justesse de la mise en scène, direction d'acteurs exemplaire).

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Film d'action, Trois mondes a aussi une dimension morale, dans lequel des questions d'actualité rejoignent des préoccupations métaphysiques sur notre place dans le monde.

Janine Euvrard Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Trois mondes s'inscrit en effet très bien dans l'air du temps en proposant un questionnement très actuel, notamment en regard du poids de l'argent dans nos sociétés.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Tout au long du film, l'ambition de la scénariste, réalisatrice et actrice discrète est de donner la vie à tout un monde et d'entretenir la flamme ainsi allumée. Son apparente modestie fait le prix de ce premier essai.

Pascal Mérigeau Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Catherine Corsini signe un thriller réaliste à connotation sociale, où trois personnages issus de milieux qui s'ignorent entrent en collision. Malgré quelques invraisemblances, on se laisse embarquer par cette intrigue sous tension.

Hubert Lizé Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

En filmant jusqu'au malaise la colère de l'immigrée et la gêne de médecins, Catherine Corsini apporte un éclairage cru sur le fossé entre les classes sociales. Et sur la violence de leur confrontation.

Samuel Douhaire Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Au-delà de la gêne que provoque le traitement des clandestins, trop caricaturés, trop caricaturaux, ce sont eux que l'on retient et la force de la réflexion philosophique que nous propose la réalisatrice.

Marie-Elisabeth Rouchy Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Tout, des textes à la mise en scène, refuse la facilité. Le film, lui non plus, n'est pas facile. Mais ses ambiguïtés comme ses difficultés lui sont une vraie richesse.

Noémie Luciani Lire la critique complète