Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Cette chronique initiatique où se vivent en parallèle l'éveil d'un adolescent à la vie adulte et celui d'un peuple à la liberté laisse mi figue, mi raisin.

Médiafilm Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Au final, Tout ce que j'aime ressemble à tous ces films honnêtes mais peu originaux relatant la formation d'un groupe, fictif ou non, dans la lignée de The Runaways de Floria Sigismondi ou de Bus Palladium de Christopher Thompson. La seule différence, c'est que Tout ce que j'aime avait pour toile de fond une époque riche et fascinante que le réalisateur n'a pas su exploiter.

Manon Dumais Lire la critique complète