réalisateur

scénariste

studios

  • Navigator Film
  • ORF Film/Fernseh-Abkommen

distributeur

  • Cinéma Du Parc

Liens

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Dans la pure tradition du cinéma direct, Johannes Holzhausen nous fait voir l'envers du décor avec élégance et dynamisme. Profitant d'une direction photo vive et lumineuse et d'un montage serré, il dépoussière certains clichés (élitisme, ringardise) afin de redonner un visage humain au musée, tout en mettant en valeur la beauté des objets qui y sont exposés.

Médiafilm Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Des oeuvres célèbres sont entraperçues au détour de ce périple en hommage au professionnalisme des employés d'une institution publique. En programme double, l’oeuvre de James Benning, Natural History sur les sous-sols et les collections du Musée d'histoire naturelle de la capitale autrichienne, constituerait un tonique complément.

Luc Chaput Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

La finale du documentaire est à l'avenant de l'ensemble. Un long travelling à travers les « personnages » de marbre, d'huile et de plâtre constitue un hommage sincère à l'art sous toutes ses formes. Du bonheur à l'état pur.

André Duchesne Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

There are no interviews, thankfully no voiceovers, and no music; Holzhausen respects the viewer's intelligence, just as he respects the museum staff.

Jay Weissberg Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

En disséquant le Musée d'histoire de l'art de Vienne, le réalisateur nous permet également de constater à quel point la culture sous toutes ses formes est d'une importance capitale. En cette époque d'instantanéité, de technologie et de consommation numérique, on nous propose de revenir à des gestes lents, à la patience, à la persévérance et au culte du beau.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

The Great Museum manque profondément de ligne directrice et de ce fait n'arrive pas à susciter un intérêt constant. À vouloir atteindre une certaine exhaustivité, le réalisateur finit par ne plus montrer grand chose. C'est un documentaire qui n'arrive pas à dépasser sa simple fonction informative et qui bascule à plusieurs reprises dans le film institutionnel.

Jérôme Bretéché Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

A beauty of a documentary about a stellar repository of artistic riches.

Todd McCarthy Lire la critique complète