Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La réalisation sans saveur est au diapason d'un ensemble taciturne au possible. Steve Buscemi se montre en revanche nuancé et attachant dans le rôle-titre.

Médiafilm Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

It is difficult to say what is supposed to be going on in Saint John of Las Vegas, a fatally quirky little independent film that has the good sense to make Steve Buscemi its leading man but doesn't know what to do with him.

Jay Stone Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

The film frequently slows and a number of plot details aren't backed with sufficient detail or appeal. Even with its problems and overdose of quirk, Saint John manages to strike a chord. There's something about John that you can't help but to sympathize with and, to a point, relate to.

Perri Nemiroff Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Steve Buscemi est particulièrement sous-utilisé dans ce rôle et l'on ne cesse d'attendre, comme lui sans doute, que le film décolle et prenne son envol. Le générique de fin arrive malheureusement avant cela.

Anabelle Nicoud Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Road movie modeste à l'humour décalé et aux personnages colorés, Saint John of Las Vegas souffre d'un rythme chancelant et d'une intrigue inconséquente, vaguement inspirée de la descente aux enfers de Dante dans La divine comédie.

Kevin Laforest Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Ce premier long métrage réalisé anonymement par Hue Rhodes ne s'intéresse guère à son histoire. En fait, il n'y en a presque pas tant la prémisse demeure légère et sans conséquence, alors que sa conclusion se termine sur une surprise qui laisse tout le monde indifférent.

Martin Gignac Lire la critique complète