réalisateur

studios

  • 20th Century Fox
  • Blue Sky Studios
  • Peanuts Worldwide
  • 20th Century Fox Animation

distributeur

  • 20th Century Fox

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Désirant demeurer fidèle à la cultissime BD de Schulz, le réalisateur de Horton Hears a Who a préservé le charme naïf et rudimentaire des dessins originaux dans cette première adaptation en animation 3D. Or, une fois l'effet nostalgique passé, l'ensemble se révèle sage et prudent, avec des péripéties d'intérêt inégal se succédant à un rythme trop lent. 

Manon Dumais Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Le scénario, qui comporte quelques longueurs et trop peu de moments réellement comiques (quelques gags sont destinés aux parents), représente le maillon faible. On s'intéresse beaucoup moins aux aventures de Snoopy - même si plusieurs scènes y sont consacrées - qu'aux tentatives maladroites de Charlie Brown avec la jolie rousse.

Catherine Schlager Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

Combining a modern 3D look with old-fashioned storytelling, Blue Sky delivers a 'Peanuts' adaptation that its creator can be proud of.

Paul Debruge Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

The Peanuts Movie is a really wonderful continuation of the original comic strip’s great legacy that should earn it an entire new generation of fans, and is guaranteed to make you smile.

Eric Eisenberg Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

Designed more for kids who know the characters from TV specials rather than the comic strip, this cartoon tempers its boisterousness with a hint of melancholy.

Alonso Duralde Lire la critique complète

Entertainment Weekly

Lire la critique

It’s a shame to see Charlie Brown, one of our culture’s most lovable nonconformists, swing for the big leagues and whiff. 

Joe McGovern Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

“The Peanuts Movie,” by contrast, is all about playing it safe. It’s all about repackaging and regurgitating what we’ve already seen and what we already know. 

Christy Lemire Lire la critique complète