Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Peuplée de personnages caricaturaux, cette comédie bouffonne à saveur sociale enfile les scènes burlesques défendues par des humoristes en roue libre.

Médiafilm Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Pour Les seigneurs, l'intrigue est aussi mince qu'une feuille de papier, les personnages sont stéréotypés et les dialogues sont tellement insignifiants qu'ils font passer Peter MacLeod pour un génie littéraire. Résultat : une heure et demie de pitreries pour un long métrage en droite ligne avec «l'esthétique 1970» des Charlots.

Éric Moreault Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Même si on sent que les acteurs s'amusent ferme, leurs performances sont loin d'être inoubliables, d'autant plus que chacun y va de son petit numéro.

Catherine Schlager Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Avec de tels noms à l'affiche, il était prévisible que le scénario se résume à peau de chagrin, laissant toute la place au pouvoir comique de ses vedettes-humoristes. Le résultat est hélas loin d'être drôle, l'histoire est totalement prévisible et le manque de direction d'acteurs se fait cruellement ressentir.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Du coup, même si la distribution du film d'Olivier Dahan est magistrale - on y trouve Franck Dubosc, Gad Elmaleh et Omar Sy -, le tout ne m'a arraché que quelques sourires, sans jamais m'enthousiasmer.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Cette comédie sociale au gros casting n'est pas le film du siècle, mais donne le sourire.

Christophe Carrière Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Le résultat, destiné à remplir les salles, tient du film à sketchs, où le meilleur — les séances « sportives », drôles et dynamiques — côtoie le plus prévisible (Molène, île des bons sentiments...). Bref, de grands athlètes du rire... dans un match de ligue 2.

Cécile Mury Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

En dépit de quelques brèves faiblesses de rythme, « les Seigneurs », soutenus par une bande originale ajustée aux péripéties de cette bande on-ne-peut-plus originale, touchent au but : divertir et émouvoir.

Pierre Vavasseur Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

On rit aux « Seigneurs » comme à un bon nanar : de bon coeur mais avec un soupçon de consternation. Pourquoi diable Olivier Dahan s’est-il fourvoyé dans cette galère ?

Marie-Elisabeth Rouchy Lire la critique complète