réalisateur

scénariste

studios

  • Loin Derrière L'Oural
  • F Comme Film

distributeur

  • Funfilm Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La chaleur de cet univers multigénérationnel tire aussi sa force d'un groupe d'acteurs enthousiastes, capables d'une certaine impudeur pour se mettre au service d'un cinéaste qui ne manque ni d'humour, ni de respect.

André Lavoie Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

A rebours de l'onirisme et des extravagances formelles d'un Joann Sfar, Rabaté opte pour une mise en scène « ligne claire », modeste et naturaliste. Au risque de paraître quelconque...

Samuel Douhaire Lire la critique complète

L'Excessif

Lire la critique

Premier long métrage signé Pascal Rabaté d'après sa propre bande dessinée, Les Petits ruisseaux se démarque de la production actuelle par une fraîcheur et une légèreté des plus singulières.

Gilles Botineau Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Sympathique ode à la vie, Les petits ruisseaux de Pascal Rabaté passe par tous les détours possibles et inimaginables pour arracher quelques sourires. Une méditation tout en retenue qui finit par convaincre après une pénible entrée en matière.

Martin Gignac Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Jonglant habilement avec le désespoir de vieillir et le bonheur de savourer le moment présent, Rabaté signe une délicate, émouvante et amusante peinture de moeurs où le rythme contemplatif et les apaisants décors bucoliques traduisent parfaitement les états d'âme du protagoniste.

Manon Dumais Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Ce passage des planches à l'écran se fait naturellement, et Rabaté accouche d'un film modeste, imparfait, mais tout aussi tendre et comique, sans faire dans le mélo ni dans la farce, que son album.

Aleksi K. Lepage Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

Gapette vissée sur la tête, l'air béat et mélancolique, Daniel Prévost est parfait dans le rôle de ce septuagénaire ravi de constater qu'il a encore la vie devant soi.

Jean-Luc Wachthausen Lire la critique complète