réalisateur

producteur

studio

  • Nord-Ouest Productions

distributeur

  • K-Films Amérique

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Filmé avec assurance et de manière expressive, soutenu par une trame sonore énergique, Les combattants regorge de répliques acérées, livrées avec aplomb mais sur un ton un peu monocorde par Adèle Haenel, qui compose par ailleurs un fascinant personnage de garçon manqué tout en muscle et en opiniâtreté, dont la féminité ne demande pourtant qu'à s'épanouir. 

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Le réalisateur propose avec prudence le terme de comédie existentielle, avouant marcher sur des oeufs parce que l'adjectif sartrien peut paraître lourd, balourd, dépressif. Thomas Cailley devrait au contraire assumer la chose et en faire - pourquoi pas! - un parangon du vocabulaire cinématographique.

André Duchesne Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Le film n'est cependant pas qu'une petite comédie. Derrière elle, se cache en effet le beau portrait d'une jeunesse désabusée représentée par deux jeunes adultes que tout oppose.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

À des lieues du registre de la comédie française grand public toute tracée, Les combattants lorgne plutôt l'horizon du cinéma américain, s'offre des dérèglements en cours de route irrésistibles (la partie dans les bois, superbe), glisse continuellement d'un genre à un autre, moyen pour le film et Cailley de partager avec ces personnages ce même désir de repousser les limites, les conventions – la comédie romantique cèdant en mi-parcours à la comédie militaire très années 80 pour se transformer en film d'apocalypse…

Sami Gnaba Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

Le film pourrait très vite tourner en rond si le scénario n’était pas ficelé et balancé idéalement entre les genres.

Syril Tiar Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Réalisé avec soin, plébiscité au dernier Festival de Cannes, le premier long-métrage de Thomas Cailley, issu de la Femis, ne ressemble à rien de connu.

Sophie Grassin Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Cette histoire d'amour a le mérite de secouer le cocotier du genre, en dépit d'un scénario qui se regarde un peu trop le nombril auteuriste. 

Éric Libiot Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Voici un film explosif : original, sauvage, cogneur. 

Parisien Le Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Une comédie romantique pur jus, mais avec une énergie sportive et excentrique.

Mathieu Macheret Lire la critique complète