Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Il en va de même pour l'intrigue, captivante mais un peu routinière et, au dernier acte, pétrie d'invraisemblances. Le filmage sur le vif, nerveux, dans l'esprit du sujet, dynamise toutefois l'affaire

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Le rôdeur est l'un des meilleurs films de l'automne. Habilement construit, il doit tout de même beaucoup à la brillance de Jake Gyllenhaal dans le rôle-titre, un sociopathe tellement normal de prime abord qu'il en est encore plus terrifiant. 

Éric Moreault Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

It's an incredible piece of work, and so far my pick for not only the best movie of the festival, but maybe the best of the year as well.

Chris Bumbray Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

Nightcrawler is its own original monster, a disturbing jog into a demented community I'm sure exists, but one we haven't seen on screen before.

Sean O'Connell Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Nightcrawler curves and hisses its way into your head with demonic skill. When the laughs come, they stick in your throat. 

Peter Travers Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

Still, Gyllenhaal does a fantastic job channeling Louis' outrageous and overwrought personality, whether he's offering up lame sermons on entrepreneurship or tying his greasy long hair into a knot. 

Jordan Mintzer Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

C'est là que le scénario de Dan Gilroy est impressionnant. Plutôt que de chercher à nous livrer une leçon de morale en utilisant la fameuse technique de psychologie inversée, l'auteur (qui assure également la mise en scène) se contente de relater les «exploits» de Lou.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

Certes le long métrage ne surprendra pas autant que Drive à l'époque, mais il s'avèrera un thriller honnête à la mise en scène travaillée et au suspens excellemment dosé.

Syril Tiar Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Il y a de quoi réfléchir dans cette satire noire, bien ficelée, qui se penche sur l'état des médias, sur le rêve américain une fois tordu, sur les effets d'une situation socioéconomique en forme de cul-de-sac, sur ce désir de gloire à tout prix. Et sur le voyeurisme considéré comme l'un des beaux-arts.

Sonia Sarfati Lire la critique complète

The Los Angeles Times

Lire la critique

Malheureusement, à force de grossir le trait, le film finit par aller un peu trop loin et certaines situations peinent à sembler crédible.

Robert Abele Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Le portrait-charge, aux colorations satiriques, mis sur pied par le réalisateur Gilroy et sa famille qui est aussi à la production et au montage, apparaît un peu trop exagéré malgré tout dans cette période où, dans Gone Girl de Fincher par exemple, la critique de la frénésie médiatique était un peu plus subtile et plus généralisée.

Luc Chaput Lire la critique complète