Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le problème, c'est que l'auteur évoque cette touchante démarche personnelle et sentimentale à travers un récit trop étiré, d'une vérité psychologique pas toujours probante, et peuplé de personnages secondaires qui s'avèrent souvent accessoires ou mal dessinés, quand ils ne sombrent pas dans la caricature embarrassante.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Avec ce film maîtrisé et soigné, Dolan démontre qu'il possède une signature aussi vivante que singulière. Une carrière à la mesure de ses (grandes) ambitions l'attend plus que jamais.

Normand Provencher Lire la critique complète

Journal de Montréal

Lire la critique

Le verdict? Une grande fresque sublime et émouvante, qui réunit le meilleur du cinéma de Dolan, avec ses qualités et ses excès.

Maxime Demers Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Autant le dire, Laurence Anyways est à la hauteur de ses ambitions, respecte la promesse implicite lancée depuis les premières heures du projet.

Guilhem Caillard Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Son scénario convaincant, magnifiquement servi par une distribution sans faille, sa mise en scène soignée et une direction d'acteurs impressionnante en font une œuvre à part - encore une de la part de Dolan - et qui marque une nouvelle étape dans la carrière déjà impressionnante de ce cinéaste hors du commun.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Canoë

Lire la critique

Côté distribution, le cinéaste n'aurait pu faire de meilleurs choix : Suzanne Clément est tout simplement... parfaite, Melvil Poupaud est crédible, posé et attachant, Monia Chokri est encore une fois surprenante, tandis que Denise Filiatrault, Magalie Lépine-Blondeau et Nathalie Baye ont chacune leur moment de gloire.

Véronique Harvey Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Parsemé d'apartés plus oniriques et tapissé de tubes de l'époque, Laurence Anyways se distingue par ses excès. Dolan y affiche un sens assassin de la réplique et assume parfaitement son penchant vers le mélodrame.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Directeur d'acteurs - d'actrices! - hors pair, Xavier Dolan sait aussi créer des tableaux d'une époustouflante beauté, d'une poésie rappelant l'univers des Klimt et Magritte.

Manon Dumais Lire la critique complète