réalisateur

studio

  • Oweda Films

distributeur

  • K-Films Amérique

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Hélas, le traitement éparpillé du sujet et la réalisation relâchée manquent de faire lever le film et de lui donner une unité.

Médiafilm Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Souvent cocasse — voir la mère de Namir, juchée sur une charrette, un mégaphone en main, rabattant des figurants pour son fils —, cette mise en abyme offre aussi une réflexion, brouillonne et poétique, sur le cinéma comme art de l'apparition.

Mathilde Blottière Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

La rencontre du final cut et de vingt siècles d'iconographie chrétienne. Blasphème ? Non, miracle ! Du cinéma comme art de la croyance, des démunis appelés à sauver le monde, de la révolution qui vient. Mais plus un mot, place au spectacle.

Jacques Mandelbaum Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Un vrai faux journal intime mais maligne radiographie politique, religieuse et sociale d’un pays. Une comédie savoureuse dont l’humour faussement naïf évite tout didactisme et transcende le sérieux du sujet sans jamais l’édulcorer.

Xavier Leherpeur Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

On ne dévoilera pas la fin seulement pour dire que La Vierge, les coptes et moi est un vrai petit miracle de film qui s'interroge avec pertinence sur le sentiment religieux, la foi, le sacré et le cinéma.

Emmanuèle Frois Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

A la croisée du documentaire et de l’autofiction, entre Lost in La Mancha et Woody Allen, le film fait son chemin, léger, improbable et singulièrement drôle.

Anne Lec'Hvien Lire la critique complète