Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le scénario superficiel privilégie l'action au détriment de la réflexion, la réalisation manque d'audace et d'énergie, et Gerard Butler semble dépassé dans le rôle-titre.

Médiafilm Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

It's impossible to see Machine Gun Preacher and not come away with new respect for Butler, who is hopefully past the "disposable rom-com" part of his career, but there's not much to recommend the movie beyond his magnetic performance and the chance to meet the incredible man he's playing.

Katey Rich Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Of course, watching Childers's transformation is 90 per cent of the story arc, so Butler gives himself lots of room to redeem his character by alienating us right off the mark. And boy, does he make the most of it.

Katherine Monk Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

La rédemption rencontre les clichés dans Machine Gun Preacher, une histoire vraie écartelée entre le drame religieux et le film d'action façon Rambo qui n'est pas à la hauteur du talent de ses artisans.

Martin Gignac Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Toutefois, en condensant grossièrement les grandes étapes de la vie de Sam Childers, Marc Forster et le scénariste Jason Keller ont accouché d'un pétaradant film d'action sans nuance où l'aide humanitaire sert de prétexte à une violence spectaculaire.

Manon Dumais Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Le grand défaut de Machine Gun Preacher est de ne rien expliquer, ou si peu, des enjeux de ces conflits armés, supposant que le spectateur moyen n'est pas féru de politique internationale et qu'il n'y verra que du feu.

Aleksi K. Lepage Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Au lieu de cela, le film, malgré des faiblesses, est porteur d'une certaine émotion naturelle, parce qu'il s'inspire de personnes réelles qui ont vécu de véritables événements. Son défaut principal? Si le film a le coeur à la bonne place, on ne peut en dire autant de sa tête, désespérément éparpillée.

Kevin Williamson Lire la critique complète