réalisateur

producteur

studio

  • Pathé Entertainment

distributeur

  • Métropole Films Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Sur le plan visuel, le résultat, plus chaplinesque que tatiesque, est splendide. Les dessins aux lignes fluides et claires, dont les couleurs évoquent parfaitement le climat de l'époque, font naître la poésie et surgir l'émotion à chaque tournant du récit.

Jean Beaulieu Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

Baigné dans une mélancolie certaine, le film a surtout le mérite de ressusciter la grande et belle silhouette de Jacques Tati. Elle traverse son film avec une élégance quasi poétique et cette légère raideur comique, qui l'a rendue inoubliable. Voilà qui n'est pas le moindre des tours de passe-passe de Sylvain Chomet.

Olivier Delcroix Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Paying homage to a master can be a tricky undertaking. Should you flatter by imitation? Bless with bold praise? Give credit where credit is due, acknowledge your debt?

Jeff Heinrich Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

D'évidence, L'illusionniste est un film plus tendre que drôle. Et moins spectaculaire que Les Triplettes de Belleville. Il y souffle en permanence un vent de mélancolie, accentué par le sentiment d'exil qu'éprouve le personnage.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Plus mélancolique qu'amer, le long métrage laisse émaner une complexité certaine qui aurait pu être davantage exploitée. Au lieu de cela Chomet ne lésine par sur les efforts pour rendre son film gentil et agréable, ce qu'il est bien entendu, soignant ses images et sa musique.

Martin Gignac Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Pourtant, on ne revient pas complètement conquis de ce voyage dans le temps. Malgré sa courte durée, le film, tristounet et touchant, souffre de quelques longueurs et le récit finit par décevoir par sa maigreur.

Manon Dumais Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

L'ensemble mignon, impeccable, réussi, et pourtant, il s'en dégage une poésie légèrement soporifique et très tristounette où le poids de Tati pèse un peu trop lourd. Étrange projet totalement réfugié dans un passé vieillot.

François-Guillaume Lorrain Lire la critique complète