Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Dans le rôle d'André Mathieu enfant, l'étonnant Guillaume LeBon fait montre de sensibilité et de fermeté dans son jeu. À l'inverse de Patrick Drolet, qui incarne le protagoniste adolescent et adulte de façon peu nuancée, sur une seule note.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Journal de Montréal

Lire la critique

Soudainement, cette musique grandiose nous habite… on espère pour toujours. Le film raconte André Mathieu, sa vie, sa gloire et sa descente aux enfers avec finesse, intelligence et respect.

Michelle Coudé-Lord Lire la critique complète

Ruefrontenac.com

Lire la critique

Ainsi, pour s'assurer de couvrir les grandes lignes de la vie de Mathieu en moins de deux heures, Luc Dionne multiplie les raccourcis au détriment de scènes plus intimes qui auraient pu nous permettre de cerner davantage le personnage. L'enfant prodige n'est donc pas un portrait de Mathieu mais plutôt un récit banal, linéaire et sans émotion des hauts et des bas de sa vie.

Maxime Demers Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Cela peut sembler ironique, mais l'impression est pourtant que l'on oublie de raconter André Mathieu, dans ce film qui lui est dédié.

Guillaume Fournier Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

André Mathieu a eu une incroyable destinée. Ce ne sera certainement pas le cas de L'enfant prodige, la pénible biographie romancée qui lui est consacrée. Lorsque tout sonne faux, mieux vaut s'enfermer dans un univers de musique pour ne pas devenir fou.

Martin Gignac Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Dionne has decided to tell the story of Mathieu's life in chronological fashion and, as is so often the case, he kind of had to zip through much of the action to squeeze a life into less than two hours of screen time.

Brendan Kelly Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

La bande originale du film, interprétée par Alain Lefèvre, est un condensé de fulgurance et de virtuosité, qui donne certainement envie de découvrir la musique de Mathieu. C'est dans cette musique, émouvante, que le film de Luc Dionne trouve sa grâce et son salut.

Marc Cassivi Lire la critique complète