Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

L'ensemble bénéficie en outre de l'exécution relativement sobre du nouveau venu Daniel Barber qui, y allant d'une mise en scène au point, ménage ses effets et soutient habilement la tension. Si bien que l'invraisemblance du dénouement ne se manifeste qu'après coup.

François Lévesque Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

At 77 years of age, Caine has lost none of his ability to hold a stage. The fact the film was shot in the graffitied, garbage-strewn remains of his own old neighbourhood seems to have put an extra kick in his step. He brings both dignity and purpose to an enterprise that would otherwise deserve accusations of exploitation.

John Griffin Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Harry Brown peut par ailleurs compter sur une mise en scène étonnamment maîtrisée de Daniel Barber, qui signe un premier long métrage noir, intense et troublant.

Kevin Laforest Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

C'est dire que, d'un point de vue strictement commercial, Harry Brown est un spectacle fort divertissant, à savoir qu'on ne s'y ennuie jamais, même si le projet est louche et que le résultat laisse un goût de vieille poussière à la gorge.

Aleksi K. Lepage Lire la critique complète

USA Today

Lire la critique

But Michael Caine as the title character is no pale imitation of other iconic law-abiding men. He's quietly mad as hell and raises the level of the film with his grave intelligence and contained ferocity. The film, directed by Daniel Barber, works best as a character study set in a gritty, realistic atmosphere.

Claudia Puig Lire la critique complète