réalisateur

scénariste

studios

  • No Trace Camping
  • Caramel Films

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Vigoureux et techniquement au point, son film se résume néanmoins à un amas de clichés sur un lit d'humour agressivement vulgaire et rarement efficace. 

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Si on met de côté les aspects rébarbatifs du projet, il faut admettre que Jay Baruchel s'en est tout de même très bien tiré pour sa première expérience de réalisation.

Éric Moreault Lire la critique complète

Ton Canapé

Lire la critique

Constat: ça punch pas à peu près, en venant parfois même à outrepasser Goon, premier du nom. 

Charles Lamoureux Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

It’s a really fun sequel, and pretty much just as good as the original.

Chris Bumbray Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

Au final, avec des parties de hockey très bien chorégraphiées, un humour efficace, des personnages attachants et un rythme bien calibré, Goon : Last of the Enforcers reste un très bon divertissement, une comédie d'adolescent de bonne qualité, canadienne de surcroît.

Jules Couturier Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Le film trouve ses meilleurs moments lors de séquences qui se situent hors glace.

Pascal Grenier Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Malheureusement, au contraire de son prédécesseur, Goon: le dernier des durs à cuire n'offre pas le même attrait. Les plaisanteries, toutes plus vulgaires les unes que les autres (Pat, interprété par Jay Baruchel, offre les pires du lot) tombent à plat.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Pour le reste, les bons gags se font rares. On ressort de cette projection avec la nette impression que le fun noir qu'ont visiblement pris tous les membres de l'équipe en tournant ce film ne s'est pas transmis à l'écran. Dommage.

Marc-André Lussier Lire la critique complète