réalisateur

producteur

scénaristes

studios

  • Les films du 24
  • TF1 Droits Audiovisuels
  • France 2 Cinéma
  • Films Sous Influence

distributeur

  • Métropole Films Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Les personnages mal définis et inégalement défendus, les situations artificielles et la mise en scène sans boussole alourdissent le bilan de ce film qui compte au final un seul vrai bon moment.

Médiafilm Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Entre les mains d'Yvan Attal et du scénariste Olivier Lecot, le tout est devenu une embarrassante, racoleuse et faussement provocante comédie sur la peur de vieillir qui ne lève tout simplement pas.

Manon Dumais Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Un film loin du ratage annoncé, oscillant entre humour et émotion et  duquel s'impose une évidente délicatesse dans le regard porté sur ses protagonistes... Mineur certes mais une bromance à la française fort sympathique tout de même!

Sami Gnaba Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Le dénouement - une eau de boudin - est à l'avenant. Et confirme l'intention d'Attal de ne rien bousculer des idées reçues. Et, surtout, de ne rien déranger.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Affaire de gars

Lire la critique

Les prestations formidables de François Cluzet, Laetitia Casta et Charlotte Gainsbourg arrivent, fort heureusement, à combler les quelques failles du scénario.

Philippe Michaud Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Ça n'a pas l'air comme ça, mais, avec ce remake de Humpday, de Lynn Shelton, Yvan Attal retrouve des thèmes qui lui sont chers : l'angoisse du mâle moderne de passer à côté de sa vie, ses atermoiements entre harmonie conjugale et liberté sexuelle

Guillemette Odicino Lire la critique complète

The Los Angeles Times

Lire la critique

Dans ce cadre rabougri, on prendra la liberté d'entendre le titre comme un avertissement lancé au spectateur : inutile de se déranger.

Robert Abele Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

On sauvera de cette comédie « bobeauf » une Laetitia Casta joliment investie (mais sous-employée) et la dernière scène, tant attendue, où Attal, enfin posé, regarde ses deux protagonistes avec tendresse et pour ce qu'ils sont : deux gamins gentiment pathétiques.

Nicolas Schaller Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Comme tous les films qui veulent établir une complicité avec le spectateur en lui balançant des clins d'œil à s'en luxer les paupières, Do Not Disturb finit par en devenir antipathique.

Bruno Icher Lire la critique complète