Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Amigorena privilégie une caméra expressive, nerveuse et en proximité au début de la traque, puis de plus en plus calme et distante à mesure que la protagoniste retrouve un certain calme intérieur. L'interprétation solide de Marie-Josée Croze contribue grandement à la réussite de l'entreprise.

François Lévesque Lire la critique complète

Journal de Montréal

Lire la critique

L'ennui, c'est que le fil de l'histoire est plutôt mince, que le scénario est rempli de raccourcis, et que Santiago Amigorena n'évite pas certains clichés du genre.

Maxime Demers Lire la critique complète

Hour

Lire la critique

But in the end, this sophomore effort from Santiago Amigorena remains a rather generic revenge story marred by poor writing and an uneven supporting cast.

Kevin Laforest Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Hormis la présence énigmatique de l'actrice québécoise et la splendeur du désert argentin, cette coproduction franco-canado-argento-brésilienne présente bien peu d'intérêt.

Manon Dumais Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Malgré quelques maladresses narratives, Amigorena sait susciter habilement l'émotion et la réflexion à l'aide du cadrage, de la composition, de la lumière et des mouvements de caméra.

Mario Cloutier Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Amigorena's subversion of the conventional thriller recipe happens long before the film's surprising climax, making Another Silence an intriguing ride.

T'Cha Dunlevy Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Avec son deuxième film, l'écrivain et scénariste Santiago Amigorena semble rêver d'un cinéma pur et dur, comme le visage de Marie-Josée Croze, qui joue Marie. Pas de séduction facile, et même une certaine pesanteur jusqu'à l'arrivée de Marie en Argentine.

Frédéric Strauss Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

Dommage que le scénario, pas toujours crédible, gâche parfois (mais seulement parfois) l'intensité de ce film de genre singulier et souvent captivant.

Olivier De Bruyn Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

La trame psychologique a beau être trop maigre, elle occupe, à grand renfort de clichés scénaristiques, tout l'espace de la fiction.

Isabelle Regnier Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

On tombe très vite dans les travers habituels du cinéma d'auteur quand il prend le genre par le bout des doigts : beaucoup d'afféteries, peu d'intérêt. 

Julien Welter Lire la critique complète