réalisateur

studios

  • Krasnoff / Foster Entertainment
  • Participant Media
  • Shoebox Films

distributeur

  • Entract Films

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Son interprète Rachel Weisz communique d'ailleurs très bien le sentiment de trahison et de lâcheté que son personnage a dû expérimenter, et du flegme contre-nature qu'elle a dû exercer. 

Martin Bilodeau Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Heureusement, la présence de Rachel Weisz (même si on l'a déjà vue plus nuancée) et celle de Timothy Spall (toujours formidable) nous rappellent que nous sommes au cinéma... même s'il en manque à Denial.

Sonia Sarfati Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

À 110 minutes, Déni n'est pas exempt de longueurs - les scènes au tribunal notamment - ou de moments dont la pertinence - l'amitié qui se développe entre le personnage de Tom Wilkinson et celui de Rachel Weisz - échappe un peu au spectateur tant ils semblent avoir été ajoutés comme enrobage «humain». Néanmoins, à cause du sujet, Déni demeure un long métrage à voir... mais peut-être pas au grand écran.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

Denial might be served just as well by the small-screen as the large, but it’s still good, adult entertainment and a smart, educational work. 

Chris Bumbray Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Real-life libel suit between an author and a notorious Holocaust denier turns into deep moral drama.

Peter Travers Lire la critique complète

Rogerebert.com

Lire la critique

At the nasty center of the otherwise dutiful Denial is a slimy, self-aggrandizing upper-class blowhard of a bigot who believes he has every right to circulate hateful and hurtful falsehoods to his followers (...).

Susan Wloszczyna Lire la critique complète