réalisateur

scénariste

studios

  • FOZ
  • Mandarin Films
  • Wild Bunch

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Farci de dialogues jouissifs, de références littéraires admiratives, de pointes acidulées à l'univers de l'art contemporain et de clins d'oeil complices au cinéma de Pasolini et Hitchcock, le récit ménage de déconcertants coups de théâtre au spectateur.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Parfois pervers, flirtant par moments avec le malaise, l'auteur-cinéaste affiche une grande maîtrise en entraînant le récit vers des pistes inattendues, qui forcent parfois le spectateur à scénariser lui-même les intentions des personnages.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

À travers les enseignements d'un vieux sage à son apprenti, on découvre ainsi toutes les méthodes de fabrication d'une fiction, et ce, avec une bonne dose d'humour et de suspense.

Véronique Harvey Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

En plus d'être ludique et divertissant, ce procédé permet à Ozon de s'amuser à nous dévoiler les ficelles de son métier, c'est à dire les petits trucs qui permettent à un film d'intéresser son public.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

D'un humour parfois grinçant, les répliques deviennent dans la bouche de Fabrice Luchini et Kristin Scott Thomas, au parfait diapason, de purs moments de délectation.

Manon Dumais Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

C'est tout le pouvoir de la littérature, du cinéma, et de la création au sens large, que concentre Ozon dans son film.

Céline Gobert Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

L'osmose entre l'ancien François et le nouvel Ozon aboutit à ce film, son meilleur, petit chef-d'oeuvre troublant, subtil. Un film qui charme, qui étonne, qui excite.

Pierre Murat Lire la critique complète

The Los Angeles Times

Lire la critique

Porté par un Luchini en feu, un best-of d'Ozon où se mêlent son goût pour les maisons de poupées, les artifices et son (mauvais) penchant pour la peinture sociale ricaneuse.

Robert Abele Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Ozon réussit l'exploit de démonter le jouet de la fiction sans en briser le moteur - l'émotion.

Thomas Sotinel Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

A la clé, il y a un éloge ébahi des puissances passe-muraille de la fiction, lesté d'une satire assez pataude à chaque fois qu'elle entreprend de se brancher sur les signes de l'époque - c'est sur la face la plus théâtrale de son cinéma qu'Ozon s'est toujours montré à son meilleur.

Julien Gester Lire la critique complète

The Los Angeles Times

Lire la critique

Avec Dans la maison, François Ozon met en scène une manipulation. Dérangeant et vertigineux.

Robert Abele Lire la critique complète