Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Exception faite de longueurs et d'un accompagnement musical extrêmement conventionnel, le récit se distingue (c'est un avantage et un défaut) par ses vertus pédagogiques et édifiantes.

Helen Faradji Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Soulignons la performance remarquable d'Omar Sy qui, dans un même film, parvient à faire rire et pleurer et démontre toute sa polyvalence en se glissant même dans la peau du mythique Othello de Shakespeare.

Stéphanie Vallet Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Film aussi sur la complicité, le partage de l'amour du métier, le racisme ordinaire d'une société occidentale qui affiche souvent et ouvertement ses préjugés. Et aussi, c'est important de le dire, film d'un réalisateur français de parents marocains – qui de mieux pour parler d'un sujet qui inclut cet autre et lui rend un hommage avec toute la tendresse du monde.

Élie Castiel Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

C'est surtout Omar Sy qui impressionne. Sa gravité, sa douleur, son indignation remuent efficacement le spectateur qui oscille entre rires et incrédulité. Sans être un chef d'oeuvre, Chocolat est suffisamment bien mené pour convaincre les publics de tous âges.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

La réussite du film repose sur ce flottement des représentations, entre hier et aujourd’hui, entre le rire encore possible et son revers accablant.

Didier Péron Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Omar Sy est impérial.

Pierre Vavasseur Lire la critique complète