réalisateur

producteur

studio

  • SBS Productions

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Bonitzer met le tout en scène avec fluidité, sans aucun effet de manche ou autre coquetterie stylistique.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Cherchez Hortense est probablement ce que le cinéma français avait de mieux à offrir en 2013: un scénario humaniste, des dialogues d'une incroyable vivacité, un humour fin, des drames, petits et grands, qui trouvent leur résolution dans la nature humaine, avec ses bons comme ses mauvais côtés, servis par des acteurs d'une justesse renversante.

Éric Moreault Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Avec ce film qui semble aller dans toutes les directions Pascal Bonitzer nous offre en fait un film brillamment écrit et formant un ensemble bien plus cohérent que ce que l'on aurait pu craindre.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Révélé par Encore puis Rien sur Robert, Pascal Bonitzer aime conduire de ronronnantes mécaniques de cinéma, belles de carrosserie, faites pour être garées boulevard Saint-Germain. Il y embarque des comédiens qu'on a plaisir à voir jouer. Mais une fois accompli ce tour de manège, quel souvenir, quelle émotion en retient-on? A quand de vraies aspérités?

Pierre Vavasseur Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Un Jean-Pierre Bacri proprement génial et des partenaires ne lui cèdent en rien.

Pascal Mérigeau Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

En somme, ce battement de coeur qui faisait défaut dans les films précédents et qui doit beaucoup à l'engagement exceptionnel de Bacri. C'est un régal de voir son personnage s'extirper à tâtons, avec toutes les peines du monde, de son marasme. Et serait-ce au prix d'un nouvel aveuglement...

Louis Guichard Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

Jean-Pierre Bacri est excellent dans le rôle de ce Damien pris en étau entre son insupportable gamin qui annonce ses envies de meurtre dès le petit-déjeuner, et son père, grand ponte du Conseil d'État. Dans le rôle de ce personnage onctueux qui manie le verbe avec une précision exquise, le merveilleux Claude Rich retrouve les accents voluptueux de son Talleyrand du Souper.

Florence Colombani Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Un petit bijou de comédie portée par un Jean-Pierre Bacri au sommet de son art.

Christophe Carrière Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Pascal Bonitzer livre une comédie mélancolique sur les turpitudes de l’intelligentsia parisienne, avec un Bacri fidèle à lui-même.

Didier Péron Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Le scénario est une merveille, les dialogues sont épatants et la distribution, aux petits oignons.

Marie-Elisabeth Rouchy Lire la critique complète