Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Ce suspense original construit comme une tragédie mélange habilement réalisme cru et impressionnisme discret. De fait, s'il rend le contexte industrialo-rural avec une authenticité admirable, le réalisateur Michaël R. Roskam dépeint la nature avec une poésie âpre.

François Lévesque Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

C'est peu de dire que le film tout entier – sa densité, sa grâce, son rythme – s'incarne dans son acteur principal. Pour le rôle, Matthias Schoenaerts a pris 27 kilos de muscles. À l'instar du De Niro de Raging Bull, ce n'est pas anecdotique. Il en fallait du talent pour habiter cette masse de douleurs étouffées, pour animer ce regard tourné vers les entrailles, pour faire vivre cette bête humaine.

Éric Fourlanty Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Maîtrisant parfaitement le rythme de son récit, le réalisateur combine avec brio le thriller, le drame social et le drame de moeurs pour signer une oeuvre où l'on embarque graduellement, hypnotisé par les mystères entourant le drame de Jacky, sans se douter du choc qui nous attend.

Manon Dumais Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Si on a un peu de mal, au début, à suivre tous les méandres de ce trafic mafieux, on ne tarde pas à être captivé par le personnage torturé et mystérieux de Jacky.

Malik Cocherel Lire la critique complète