réalisateur

studios

  • Bagdasarian Productions
  • Regency Enterprises

distributeur

  • 20th Century Fox

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Ainsi, les péripéties se révèlent assez divertissantes, malgré une réalisation dénuée de tout suspense. Mais les leçons de morale sont toujours aussi lourdement assénées et l'interprétation sombre encore une fois dans la caricature.

Médiafilm Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

Alvin And The Chipmunks: Chip-Wrecked isn't a very good movie. It's disposable, overly-reliant on stupid cover songs and extremely formulaic. There's no real emotion, real punch or real purpose for existing. It's just kind of there, which in a way, is both the whole point and the reason why Chip-Wrecked is ultimately successful.

Mack Rawden Lire la critique complète

The New York Times

Lire la critique

There is chipmunk gambling. There is seductive dancing by Chipettes wearing only towels. There is a musical gag involving the lyric “whip my tail back and forth.” How Alvin and the Chipmunks: Chipwrecked ended up with only a G rating is a mystery.

Neil Genzlinger Lire la critique complète

USA Today

Lire la critique

Maybe for the next installment, they can go off to college and find something better to do than making these silly movies.

Claudia Puig Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

Well, at least it isn't in 3D.

Michael Rechtshaffen Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Le jugement des enfants dans la salle est sans appel. On rit peu pendant l'heure et demie que la projection dure. Ce qui, pour une comédie, est un grave problème.

Philippe Renaud Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Bref, vous l'avez compris, on nage en plein divertissement sans queue ni tête. Les moments musicaux sont, comme toujours, drôles et légers. De plus, si la morale est présente (quel film pour enfants n'en a pas?), elle n'est jamais lourde.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

S'il est plutôt difficile de mettre la faute sur les voix rigolotes ou même sur la mise en scène compétente de Mike Mitchell (à qui l'on doit le quatrième tome de Shrek), ces éléments n'élèvent pas l'ensemble vers le haut. Ils ne font que soutenir l'illusion que ce chapitre est moins pénible que les précédents.

Martin Gignac Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

N'aidant en rien, Jason Lee, David Cross et Jenny Slate déclament platement leur texte dans cette aventure moralisatrice dont personne ne semble finalement tirer de leçon.

Alexandre Duguay Lire la critique complète