Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le décor urbain, composé de dessous de viaducs délabrés et de terrains vagues peu accueillants, est particulièrement bien exploité. Par contre, le scénario, sur les tourments de l'adolescence et le déracinement, manque un peu de substance.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Laissant une nette impression de froideur, le film ne distille que très peu d'émotions, même dans ses moments les plus intimes.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Point de vues

Lire la critique

Les acteurs, tous très justes, Zacharie Chasseriaud en tête, ne s'affranchissent pas du cadre restreint de leurs personnages.

Paul Landriau Lire la critique complète

Le Devoir

Lire la critique

Un beau film douloureux, subtil et tissé de silences prend l'affiche après avoir fait antichambre un an.

Odile Tremblay Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Dans le rôle principal, le jeune Zacharie Chasseriaud, d'une présence photogénique innée devant la caméra, fait preuve d'une grande sensibilité, alliant sans-gêne, vulnérabilité et accomodement face au nouveau.

Élie Castiel Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

La minceur du scénario, la mise en scène confuse et le manque d'un réel enjeu dramatique distillent un ennui profond.

Éric Moreault Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Cela dit, 2 temps, 3 mouvements demeure un film modeste qui distille une certaine mélancolie et dont les effets de retenue tombent parfois dans l'excès. Il faut aimer le genre...

André Duchesne Lire la critique complète