Y'en aura pas de facile

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Film Québécois

Durée

1h34

Genre

Comédie

Origine

  • Québec

Date de sortie au Québec

27 août 2010

Date de sortie du DVD

14 décembre 2010

Synopsis

Un biographe renommé nouvellement célibataire décide de s'inscrire sur un site de rencontres. Il doit enregistrer une vidéo de présentation afin de parler de lui aux autres membres. Il y parle des moments marquants de sa vie : en particulier lorsqu'il avait remporté le gros lot à la loterie mais qu'il s'était fait voler son portefeuille, lorsqu'il avait mis un contrat sur sa tête après une mauvaise journée au bureau, lorsqu'il avait essayé de séduire une ancienne flamme devenue escorte ou lorsqu'il avait rencontré une femme qui cherchait l'amour d'une bien mauvaise façon.

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Louis-Paul Rioux
Cote: 5 (Moyen)

La réalisation, bien que correcte dans l'ensemble, manque de punch et de fantaisie. Le scénario, trop fabriqué, laisse voir ses coutures, tandis que les histoires qui se succèdent et s'entrechoquent s'avèrent rarement drôles ou touchantes, en plus d'avoir des airs de déjà vu. Dès lors, que le protagoniste-narrateur fabule sa vie ou non à partir des biographies de ses différents clients importe peu, tant les péripéties qu'il raconte ne suscitent qu'un intérêt mitigé.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

Le scénario, extrêmement simpliste, ne possède pas suffisamment de marge de manoeuvre pour surprendre outre mesure. Il est toujours question du rapport difficile face aux femmes et du quotidien qui peut se compliquer à la vitesse de l'éclair. Ces sujets universels sont décrits par une succession de sketchs inégaux dont la plupart tombent à plat.

Voir
40%
Manon Dumais
Cote: 2 étoiles

Si l'idée de départ est séduisante et la distribution plutôt alléchante, les cinq récits que propose Marc-André Lavoie se révèlent peu captivants malgré le charmant grain de folie qui y règne. À tel point qu'en passant d'une histoire à l'autre, on ne se soucie plus de la précédente, et en y revenant, peu nous chaut d'en connaître la suite et le dénouement.

The Gazette
50%
Brendan Kelly
Cote: 2 1/2 stars

The film is pretty neat, but once you get past the nifty backstory, the end product is a little thin. Lavoie has a nose for penning stories with unexpected twists, as he proved with Bluff, but this one has even less to say than that earlier film, and many of the dramatic situations ring a little false. That's perhaps part of the concept, but it left me wanting more emotional punch.

La Presse
40%
Sylvie St-Jacques
Cote: 2 étoiles

Et le personnage de Rémy Girard, dans tout ça? Il ne bouge jamais de son salon et intervient de temps à autre pour ponctuer cette histoire sans ligne directrice qui ressemble plus à un exercice de style d'étudiant en cinéma qu'à une oeuvre de fiction digne de ce nom.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.