Villa Amalia

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h34

Genre

Drame psychologique

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

9 avril 2010

Date de sortie du DVD

24 août 2010

Synopsis

Ann joue de la musique. Elle est trahie par son mari. Cela n'est pas très important, mais elle décide de ne plus jouer de la musique. Elle décide de s'évader. Elle décide de disparaître. Elle rencontre Georges. Cela n'est pas très important, elle décide de s'évader quand même. Elle prend le train. Elle marche. Elle traverse l'Europe, se retrouve en Italie. Elle marche dans la forêt, s'y perd, voit la mer. De la mer, elle voit une villa. Une jolie villa toute rouge. Qui donne sur la mer. Et sur l'horizon, lointain. C'est un lieu particulier, qui plaît à Ann. Ann, qui jouera peut-être encore de la musique, un jour. Avec ou sans piano, ce n'est pas certain.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • EuropaCorp
  • France 2 Cinéma
  • Canal +
  • Rectangle Productions

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
75%
Louis-Paul Rioux
Cote: 3 (Très bon)

Intrigant, elliptique, le récit tourne délibérément le dos à toute explication psychologisante, qui aurait du reste enlevé son pouvoir de fascination à ce film en état d'apesanteur.

Voir
70%
Manon Dumais
Cote: 3,5 étoiles

Respectant les grandes lignes du roman de Pascal Quignard, Benoît Jacquot signe un long métrage au rythme lent et hypnotique dont l'atmosphère d'abord d'une hostilité glaciale deviendra peu à peu d'une sensualité enivrante.

The Gazette
70%
Brendan Kelly
Cote: 3,5 out of five

Now some of you might find the choppiness of the narrative a little bothersome. But I didn't. That's maybe because I was so enthralled watching Huppert. She's always just fab but she is particularly great here.

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Jacquot se fait bien évidemment complice de cette quête existentielle et se montre attentif à son héroïne. La fragilité émotive de cette femme fait contraste à sa volonté de fer. Grâce à une mise en scène précise et rigoureuse, le cinéaste sait s'en faire l'écho. Et suit le processus mental d'un personnage qui, c'est vrai, utilise très peu par la parole.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.