Une seconde chance

Version en français
v.o.a. : The Best of Me
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

1h59

Genre

Drame sentimental

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

17 octobre 2014

Date de sortie du DVD

3 février 2015

Synopsis

Dawson vient d'une famille de bandits de qui il souhaite se dissocier. Un jour, il rencontre Amanda, une fille de bonne famille, destinée à une vie parfaite. Il passe un certain temps ensemble jusqu'à ce que Dawson fasse une erreur et brise leur relation. Vingt ans plus tard, un ami commun décède. Dans le testament de ce dernier, il exige d'Amanda et de Dawson qu'ils travaillent ensemble pour vider sa maison de ses biens. Les deux anciens tourtereaux se revoient alors et la flamme qu'ils croyaient éteinte est rapidement ravivée et l'espoir d'une nouvelle vie à deux avec elle.

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
30%
Manon Dumais
Cote: 6 (Pauvre)

Pis encore, une fois les faits dévoilés, ceux-ci sont soulignés au crayon à l'aide de scènes et de dialogues redondants pour la compréhension du spectateur. Seuls le charme et l'interprétation honnête de Michelle Monaghan et de James Marsden sont dignes de mention.

Ton Canapé
55%
Marie-Claude Lessard
Cote: 5.5/10

Bref, avec sa réalisation paresseuse, sa distribution à la chimie chancelante et son scénario truffé de clichés éculés, The best of me, neuvième adaptation cinématographique d'un roman de Nicholas Sparks, épuise bêtement les limites du genre romantique…et la patience d'un auditoire pourtant fidèle.

Cinema Blend
10%
Sean O'Connell
Cote: 1 étoile

And yet, for all its casual mistakes, The Best of Me didn't prepare me for that astoundingly bad ending – where the complete laundry list of lazy romantic-drama clichés collide like a heartbreaking, 15-car pile up on the side of Lover's Lane.

La Presse
40%
Sonia Sarfati
Cote: 2 étoiles

Le tout est enrobé d'une réalisation paresseuse et sans originalité signée Michael Hoffman. À sa défense, on pourra arguer qu'il est difficile d'être inspiré par un tel collage de clichés.

The Hollywood Reporter
Sheri Linden

When bad things happen to good people in The Best of Me, they're not tests of character but proof of it. Purposeful patterns drive every aspect of the feature, the latest screen adaptation of a Nicholas Sparks novel. They're spelled out in conversation and voiceover narration, and readily decodable in the golden-hued visuals that proclaim the purity of true love.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.