Un week-end à Paris

Version en français
v.o.a. : Le Week-End
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h33

Genre

Comédie dramatique

Origine

  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

18 avril 2014

Date de sortie du DVD

29 juillet 2014

Synopsis

Pour célébrer leur trentième anniversaire de mariage, Nick et Meg décident de passer le week-end à Paris. Il est toutefois clair dès leur arrivée que Meg ne se contentera que de ce qu'il y a de mieux, ne regardant pas la dépense pour loger dans la suite d'un grand hôtel, manger dans les plus grands restaurants et s'offrir des vêtements griffés. Mais une telle attitude ne suffit plus pour voiler la réalité d'un mariage battant de l'aile depuis des années. Au cours d'une soirée bourgeoise organisée par un vieil ami de Nick, le couple prend soudainement conscience de l'échec d'une vie ne s'étant pas avérée aussi gratifiante qu'il l'avait espéré.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Film4
  • Free Range Films
  • Le Bureau

Distributeur au Québec

  • TVA Films
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (Bon)

Du reste, l'apparition de Jeff Goldblum, au troisième acte, fait l'effet d'un défibrillateur cardiaque sur un film qui approchait dangereusement du point mort. Cela dit, Jim Broadbent, le regard rempli de tendresse désespérée, et Lindsay Duncan, l'oeil hardi et allumé, n'ont rien à se reprocher.

La Presse
70%
Catherine Schlager
Cote: 3,5 étoiles

Roger Michell en profite pour filmer les lieux célèbres de Paris, sans exagérer le côté carte postale. Du Sacré-Coeur au cimetière Montparnasse en passant par la Grande Roue et l'Obélisque, la photographie met en lumière la beauté de la ville.

Le Soleil
50%
Éric Moreault
Cote: 2,5 étoiles

Restent les performances de Jim Broadbent et de Lindsay Duncan qui réussissent presque à nous faire aimer ce couple banal. De toute évidence, Roger Michell a la touche avec les acteurs. Moins quand il s'agit de choisir ses scénarios...

Séquences
Luc Chaput
Cote: Bon

Demeurant dans un palace, ils baguenaudent dans Paris et les lézardes de leur amour conjugal apparaissent alors que Beckett, Rodin et confrères sont mis à contribution dans une cinématographie précise due à la Française Nathalie Durant.

Séquences
60%
Sami Gnaba
Cote: 3 étoiles

Ces questions, parmi tant d'autres, Michell les pose de front, sans faux-semblants. Au plus près de ses personnages, dont il suit le périple avec une attention particulièrement sentie.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.