Un heureux événement

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : A Happy Event
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h49

Genre

Comédie dramatique

Origine

  • France
  • Belgique

Date de sortie au Québec

23 mars 2012

Date de sortie du DVD

10 juillet 2012

Synopsis

Barbara et Nicolas sont rapidement tombés amoureux. Ils vivent maintenant ensemble et attendent leur premier enfant, une petite fille. Mais la grossesse est difficile pour Barbara, qui vit toutes sortes de bouleversements hormonaux; normaux, mais déstabilisants quand même. Bien sûr, leur vie de couple et leur vie sexuelle s'en ressentent... Et après la naissance, les choses ne s'arrangent pas vraiment, même si l'enfant devrait leur apporter beaucoup de bonheur. Barbara est victime d'une grave dépression et Nicolas, désemparé, ne sait plus quoi faire pour l'aider.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Mandarin Films
  • Gaumont

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Louis-Paul Rioux
Cote: 4 (Bon)

Quoique parfois trop larmoyante, Louise Bourgoin convainc, amuse et émeut dans un pur rôle de composition. À ses côtés, Pio Marmaï, déjà dans le précédent film du réalisateur, fait montre de charme et de candeur dans un rôle pourtant ingrat.

The Gazette
50%
T'Cha Dunlevy
Cote: 2.5 out of five

It's a little too cute for its own good, never quite attaining the right balance of perky and true-to-life that it attempts to strike.

La Presse
60%
Aleksi K. Lepage
Cote: 3 étoiles

Pas de quoi hurler au chef-d'oeuvre, mais, avec son final psycho-pop, cela demeure un excellent feel good movie à la française.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Dosant légèreté et gravité avec beaucoup d'efficacité, Rémi Bezançon vient de signer une nouvelle oeuvre agréable, mineure à côté de Le premier jour du reste de ta vie mais qui sait néanmoins divertir plus que correctement.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Certes, les répliques sont joyeusement piquantes et les situations, d'une cocasserie grinçante, mais bientôt, on se lasse de toutes ces crises hormonales et existentielles. À force de scènes répétitives, la jouissive critique de la maternité piétine laborieusement.

Journal de Montréal
70%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3,5/5

Contrairement à bien des films dans lesquels on nous fait un portrait rose de la maternité, Un heureux événement n'a rien de cliché et nous présente la réalité de la chose.

Le Figaro
Jean-Luc Wachthausen

Sa chronique est amusante mais tourne vite au vinaigre ; les clichés se bousculent sur la vie de famille. Et les états d'âme de son héroïne, incarnée par la sculpturale Louise Bourgoin, sonnent faux.

Le Parisien
66%
Renaud Baronian
Cote: 2 étoiles (Beaucoup)

Le long-métrage sonne certes comme une comédie, mais de celles où l'on rit jaune, tout en parvenant à émouvoir avec cette histoire universelle. Et Louise Bourgoin, qui est de tous les plans, s'inscrit déjà comme une bonne candidate aux Césars, tant elle est bluffante, notamment durant l'épique scène de l'accouchement.

Télérama
Cécile Mury

Malgré des clichés et des maladresses (telle cette scène onirique pataude où le foetus flotte dans l'espace, façon 2001), les échanges sont vifs, touchants, joliment dialogués.

Libération
Christelle Granja

Un heureux événement se laisse regarder, mais sa coquette superficialité déçoit.

Le Point
François-Guillaume Lorrain

Il reprend d'abord cette humeur légère, primesautière, fine mouche, où les saynètes rapides s'enchaînent, avant d'adopter, en s'appuyant sur le livre d'Abécassis, un registre plus grave et plus intéressant : l'isolement et le vide existentiel d'une mère, qui ne s'appartient plus, coupée du reste du monde, quasiment mise au ban d'une société hypocrite, dès lors qu'un cher petit débarque dans son existence. Dans ce registre, plus émouvant, Bourgoin est tout aussi à l'aise que dans l'ironie vive.

L'Express
Éric Libiot

Jusqu'à l'accouchement, Un heureux événement est agréable à voir grandir, souvent drôle, Bezançon étant à l'aise quand il s'agit d'être léger, piquant et en phase avec l'époque urbaine, jeux vidéo et métrosexuelle. Après, quand pointe la crise, ça se gâte.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.