Affiche du film  This is the End
© Sony Pictures

This is the End

Version originale en anglais
12 juin 2013

I Want It That Way

Photo Par Karl Filion

L'impressionnante distribution de This is the End - composée de Jay Baruchel, James Franco, Craig Robinson, Danny McBride, Seth RogenJonah Hill et d'une accumulation démesurée de caméos, tous dans leur propre rôle - laissait présager une comédie irrévérencieuse à souhait. Soulagement : This is the End est aussi bon qu'on l'espérait. Drôle, audacieux, visuellement ambitieux, le film, réalisé par les complices Rogen et Evan Goldberg, ne manque pas une occasion d'étonner. À tel point que c'est parfois un peu trop...

Depuis les succès de leurs débuts, certains des membres de la confrérie « Apatow » ont connu quelques coups durs, qu'ils aient été scénaristes ou acteurs (voir The Guilt Trip, The Watch, The Sitter ou Your Highness). Faut-il dont s'étonner de les voir aborder This is the End avec autant d'énergie? Il y a longtemps qu'on ne les avait pas vus aussi en forme. Dès l'introduction, le film donne le ton et est à la hauteur de ses promesses de démesure. Ajoutez-y une auto-dérision pleinement assumée, des références actuelles hilarantes, et vous avez un résultat tout à fait à la hauteur des attentes.

On rit donc régulièrement et sincèrement tout au long de ce film, qui n'est tout de même pas parfait. Sans véritable thème et sans ligne directrice humoristique (le film tire vraiment dans tous les sens, du plus dégoûtant au plus subtil), This is the End a parfois quelques longueurs, surtout dans la deuxième partie. Des redondances, et plusieurs revirements relativement prévisibles rendent le déroulement du récit un peu boiteux, surtout qu'une fois que la nature de la catastrophe qui frappe Los Angeles est révélée. Heureusement, le film se termine en chanson, lors d'une apparition couronnant avec ironie, dérision et nostalgie cette aventure sans commune mesure.

Cela fait pourtant drôlement plaisir de retrouver toute cette bande en pleine possession de leurs moyens, dans un genre qui leur sied parfaitement : la comédie d'horreur, avec tous les excès que cela sous-entend. Ils parviennent à nous étonner, à nous déstabiliser, tout en respectant le concept de vulgarité, de drogues, d'homo-érotisme latent et de références qui les ont rendus célèbres. Un juste mélange entre familier et redondant. Ne nous méprenons pas, ce n'était pas facile à faire...

Même si les séquences « d'action » ne sont pas véritablement à la hauteur, et même s'il n'y a aucune révolution humoristique, This is the End est un film qui remplit ses promesses, qui fait rire, qui provoque et qui déstabilise. C'est déjà beaucoup, d'autant qu'il le fait dans un contexte inédit d'une fin du monde. Enfin, inédit pour le moment, puisqu'il y a là un filon...

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.