The Eye of the Storm

Version originale en anglais
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h59

Genre

Drame

Origine

  • Australie

Date de sortie au Québec

16 décembre 2011

Synopsis

Même si elle est clouée au lit et que son esprit l'abandonne peu à peu, Elizabeth Hunter continue d'exercer sur les membres de son entourage la même pression perverse qu'elle leur a toujours imposée. Ses deux enfants, Basil et Dorothée, subissent cette violence psychologique sans jamais élever la voix, comme les deux enfants qu'ils sont restés au fil du temps. À leur image, les infirmières qui s'occupent de la matriarche sont aussi incapables de résister aux caprices de la dame. Mais les temps changent, et Elizabeth Hunter mourra bientôt. Plusieurs se trouveront libérés de son contrôle. Mais de quoi sera fait leur avenir, le jour où ils auront retrouvé leur liberté?

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Paper Bark Films Pty. Ltd.

Distributeur au Québec

  • Les Films Séville
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

Techniquement irréprochable, le film, laborieux au plan du récit, peine à émouvoir. Il est cependant défendu par une belle pléiade d'interprètes, Charlotte Rampling en tête.

La Presse
40%
Aleksi K. Lepage
Cote: 2 étoiles

Qu'on ait lu ou non le roman originel de Patrick White, ce film présente à peu près tous les vices et toutes les tares d'une adaptation boiteuse.

Voir
50%
Guillaume Fournier
Cote: 2,5 étoiles

Le vétéran cinéaste australien Fred Schepisi signe, avec cette adaptation du roman éponyme de Patrick White, une étude de moeurs fascinante sur le plan psychologique, mais beaucoup trop maladroitement mise en scène pour être appréciée à sa juste valeur.

Canoë
80%
Liz Braun
Cote: 4 étoiles

Peu importe, il ne faut pas rater sa chance de voir de tels acteurs réunis, la distribution incluant également (et attention les Australiens) Robyn Nevin, Bille Brown et Helen Morse. C'est donc un deux heures bien investi, même malgré le prix d'entrée.

The Gazette
50%
T'Cha Dunlevy
Cote: 2.5 out of five

While he gets solid performances from each, Schepisi can't round them up into a compelling narrative. Much of the time, in fact, his film is perplexingly flat.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.