The Double

Version originale en anglais
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h29

Genre

Suspense

Origine

  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

13 juin 2014

Date de sortie du DVD

9 septembre 2014

Synopsis

La vie de Simon, un employé de bureau timide et sans histoire, est complètement chamboulée lorsque James, un individu lui ressemblant à s'y méprendre, est engagé par son employeur. L'entourage des deux hommes ne fait étrangement aucun cas de leur improbable similitude. La personnalité beaucoup plus forte de James lui permet toutefois de monter rapidement les échelons, tandis que son double continue de faire du surplace et de séduire la femme que Simon n'a jamais osé approcher. Son existence lui filant d'entre les mains, Simon doit vite tenter le tout pour le tout pour ne pas disparaître complètement de ce monde dans lequel il était toujours passé inaperçu.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Alcove Entertainment

Distributeur au Québec

  • D Films
  • Remstar
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Manon Dumais
Cote: 4 (Bon)

Bref, cet exercice de style force surtout l'admiration pour sa direction artistique très étudiée. Tenant deux rôles aux antipodes, Jesse Eisenberg livre une bonne performance.

La Presse
60%
Catherine Schlager
Cote: 3 étoiles

The Double plaira davantage aux cinéphiles qui s'amuseront à repérer les nombreuses références cinématographiques contenues dans le film.

Voir
70%
André Péloquin
Cote: 3,5 étoiles

À ces soucis techniques s'ajoute une intrigue vaporeuse qui, en refusant de prendre le cinéphile par la main, fait en sorte qu'elle redouble d'efficacité tout en permettant à l'œuvre de demeurer ouverte à moult lectures.

Agence QMI
60%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3 sur 5

Jesse Eisenberg est renversant dans cette comédie kafkaïenne (les deux mots ensemble ont quelque chose de surréaliste) de Richard Ayoade.

Cinéfilic
70%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 3,5 étoiles

Pour mener à bien sa réflexion, le metteur en scène choisit judicieusement de ne pas se laisser envahir par des excès de psychologisme facile, mais s'appuie au contraire sur son univers audiovisuel.

Séquences
Patricia Robin
Cote: Moyen

Dans ce deuxième long métrage de fiction, on sent de la part d'Ayoade une volonté d'afficher ses préférences cinématographiques en toile de fond. L'exercice de style semble passer. Pour ce qui est de l'intérêt, on peut passer, à moins d'admirer doublement Eisenberg.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.