The Deep Blue Sea

Version originale en anglais avec sous-titres en français
v.o.a. : The Deep Blue Sea
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h38

Genre

Drame psychologique

Origine

  • États-Unis
  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

13 avril 2012

Date de sortie du DVD

7 août 2012

Synopsis

Hester Page tente de se suicider. Elle est sauvée par la femme qui s'occupe de son immeuble. Au bord du gouffre, elle repense à sa vie. Elle ne voit aucune lumière du côté de son mari, un juge qu'elle a épousé trop rapidement. Il n'y en a pas tellement plus chez son amant qui passe son temps à boire et à la rabaisser. Elle l'aime beaucoup plus qu'il ne l'aime et ce poids devient de plus en plus pesant sur ses épaules. Entre continuer à vivre et tout abandonner, il n'y a parfois qu'un pas...

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Film4
  • Lipsync Productions

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

La mise en scène raffinée et l'interprétation la recommandent. Les quelques lourdeurs et la musique insistante, un peu moins.

La Presse
60%
Marc-André Lussier
Cote: 3 étoiles

Terence Davies illustre cette histoire de triangle amoureux avec beaucoup d'élégance. Il affiche aussi une grande méticulosité dans les moindres détails de sa mise en scène. The Deep Blue Sea bénéficie également de la composition vibrante de Rachel Weisz. Cela dit, l'approche un peu froide que privilégie le cinéaste maintient trop souvent le spectateur à distance.

Journal de Montréal
60%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3/5

The Deep Blue Sea n'est pas un mauvais film, au contraire. Rachel Weisz y est excellente et le réalisateur Terence Davies filme le tout avec énormément de subtilités et de nuances, utilisant des teintes un peu vieillottes. Mais si, comme moi, vous avez besoin de grandes envolées lyriques, alors il y des chances pour que The Deep Blue Sea ne vous plaise pas.

The Gazette
80%
Jeff Heinrich
Cote: 4 out of five

For the uninitiated, Davies's film is a good place to start exploring Rattigan's oeuvre. The movie stands on its own, but like all good adaptations – and all passionate affairs – it fuels a desire for more.

Rolling Stone
75%
Peter Travers
Cote: *** (out of four)

Rachel Weisz is incandescent, even buried in swooning, romantic despair. Maybe that's why the Oscar winner partners up so triumphantly with writer-director Terence Davies in The Deep Blue Sea, a haunting and hypnotic tale of love gone wonderfully right and wrenchingly wrong.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.