Testament of Youth

Version originale en anglais
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

2h09

Genre

Drame biographique

Origine

  • Grande-Bretagne

Date de sortie au Québec

19 juin 2015

Date de sortie du DVD

20 octobre 2015

Synopsis

Le jour de l'armistice qui annonce la fin de la Première Guerre mondiale, Vera trouve refuge dans une église. La vue d'une peinture de désolation la pousse à repenser à son passé. Quatre ans plus tôt, elle était heureuse auprès de ses parents même si son père ne voulait pas l'envoyer à Oxford. À force d'acharnements, la jeune femme y est pourtant parvenue. C'est à ce moment qu'elle a noué une relation intime avec Roland, un ami de son frère Edward. Mais lorsque la guerre éclate et que les hommes vont au front, Vera décide d'apporter son effort en devenant infirmière afin de soigner les blessés.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • BBC Films
  • Heyday Films

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
75%
Médiafilm
Cote: 3 (Très bon)

Cette adaptation délicate des mémoires de la célèbre pacifiste est mise en scène avec un grand classicisme, alors que le montage fluide permet au spectateur de ne jamais se perdre dans les sinuosités d'un récit poignant sur les affres du deuil. D'une présence incandescente, Alicia Vikander campe l'héroïne avec autant de grâce que de force.

Agence QMI
80%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 4 sur 5

Parce que James Kent n'a pas usé d'artifices, Testament of Youth n'en est que plus poignant, de même que la performance toute en retenue d'Alicia Vikander plonge le spectateur au cœur de l'horreur. À voir absolument.

La Presse
70%
Sylvie St-Jacques
Cote: 3,5 étoiles

Voilà sans doute la plus belle qualité de ce Testament of Youth : revisiter les années sombres avec délicatesse, retenue et sans exagérer dans le sentimentalisme.

Cinéfilic
60%
Miryam Charles
Cote: 3 étoiles

Même si certains effets de mise en scène alourdissent quelque peu le propos (quelques retours en arrière), James Kent s'en tire admirablement bien pour une oeuvre de ce genre. Le discours qu'il porte sur la guerre et ses effets à travers cette jeune Vera est toujours d'actualité.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.