Affiche du film  Surveillance
© 20th Century Fox

Surveillance

Version en français
v.o.a. : The Watch
27 juillet 2012

Une période de rodage

Photo Par Karl Filion

Comédie ambitieuse (et certainement dispendieuse), The Watch n'a apparemment pas peur de faire les choses en grand; voilà qu'une histoire d'invasion extraterrestre s'amalgame avec la banale initiative d'un homme pour sécuriser son quartier. C'est un peu l'intention de ce film : miser sur des préoccupations réalistes et extrapoler, au nom de l'humour, vers l'exagération, l'improbable. Il y a derrière cette technique un grand potentiel comique que le film d'Akiva Schaffer embrasse complètement et avec un talent certain. Mais des digressions et des longueurs viennent diminuer l'impact des moments d'humour.

Heureusement, dans ces quelques moments de flottement, la distribution toute-étoile s'avère souvent suffisamment habile pour dynamiser le tout. Que ce soit à cause de l'humour de Stiller et de Vaughn, qui sont des habitués de ce type de film et de ce ton, de la folie latente de Jonah Hill ou de la fraîcheur de Richard Ayoade, un acteur fascinant, The Watch n'est jamais vraiment ennuyant. Un peu long, parfois, redondant, mais jamais complètement sans intérêt.

C'est sans doute parce que le film propose un mélange assez rafraîchissant entre comédie et film d'action - un peu comme le faisait Pineapple Express - en y ajoutant un penchant vers la science-fiction. C'est un objet cinématographique qu'on voit rarement, qui n'est donc pas aussi daté que d'autres concepts comiques réutilisés à outrance par Hollywood depuis des décennies. On peut donc réellement être interpellé par les péripéties, parce qu'elles sont souvent inusitées, à tout le moins dans la première partie.

L'humour, qui tombe à la fois dans la vulgarité et la violence gratuites, est efficace, mais surtout bien livré par un quatuor en pleine forme. Tout passe par eux, par leur talent pour la comédie et par leur complicité. La preuve? Tout le reste est particulièrement inintéressant. Les sous-histoires familiales, stéréotypées au maximum, et les quelques « explications » visant à faire progresser le récit vers la science-fiction sont banales, nécessaires mais pas inspirées. Comme d'ailleurs l'effusion finale d'effets-spéciaux...

Ben Stiller et Vince Vaughn ont (ensemble et séparément) une filmographie impressionnante et diversifiée. Ils ont tous les deux - et à de nombreuses reprises - démontré leur talent d'acteurs et d'humoristes. Sauf que les personnages qu'ils incarnent dans The Watch, ils les connaissent par coeur et pourraient les jouer les yeux fermés. C'est apparent tout au long du film et ce sont les deux autres membres du quatuor qui volent la vedette. Et aussi Billy Crudup, en voisin inquiétant.

Mais bon, honnêtement, The Watch est loin d'être un échec à proprement parler. C'est plutôt un film qui aurait eu besoin d'être resserré, comme le font tous les humoristes avec leurs numéros après une période de rodage. On sent bien que le processus est enclenché, mais il n'est pas arrivé à terme, et c'est en épurant qu'on aurait pu présenter un film mieux construit et généralement plus efficace. Il faudra se contenter de tirer de The Watch les moments forts, et de tout simplement oublier le reste.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.