Affiche du film Shrek 2
© Universal Pictures

Shrek 2

Version en français
v.o.a. : Shrek 2
20 juillet 2005

Nouvelle formule améliorée

Photo Par Karl Filion
Sorti en 2000, le premier épisode de cette franchise qu'est maintenant Shrek (il faut savoir que le troisième et le quatrième opus sont en préparation) prenait un malin plaisir à ridiculiser les conventions « walt-disneyennes » des films pour enfants, sans pour autant s'empêcher d'écorcher au passage les héros intemporels des plus grands contes folkloriques de la littérature jeunesse. Et, il faut bien s'incliner, ce nouvel essai commence exactement où son prédécesseur avait laissé le pamphlet précédent, et se permet même un cynisme encore plus cinglant.

La prémisse du film, un hilarant prologue, est le nouvellement consommé mariage de Shrek et Fiona qui, de retour dans leur hutte, reçoivent une invitation des parents de Fiona, les souverains de Fort Fort Lointain. On retrouve bien sûr dans le film l'attachant âne, de retour pour notre plus grand désespoir – c'est positif -, mais les scénaristes ont eu la pertinence d'ajouter un personnage, qui n'ajoute qu'à la camaraderie déjà exemplaire des deux protagonistes, et qui offre gracieusement de nombreux moments de rires francs, le Chat Potté (Antonio Banderas, dans la version originale). Le scénario recèle de trouvailles parfois amusantes, parfois intrigantes, mais toujours séduisantes, que je tais pour conserver le plaisir.

La richesse d'un film comme Shrek 2 n'est pas seulement son animation impeccable, aux mille couleurs, pour notre plaisir, ni son anti-héros cynique au sens de la répartie ultra-développé, mais au cœur tendre, mais aussi cette sublime propension à ridiculiser les Starbuck's de ce monde, les Hollywood, et c'est bien dans ce genre de film – de plus en plus rare – que l'expression « attaque de clichés » devient « délice d'humour intellectuel ».

À cause de sa profondeur, en plus des qualités mentionnées plus haut, Shrek 2 est un film à ne pas manquer, si ce n'est que pour jeter un regard neuf, renouvelé, sur les films pour enfants. Attention cependant, certains personnages de notre enfance pourraient en décevoir quelques-uns, à savoir Pinocchio, qui cache un petit secret pas pour les enfants. Sinon, un film qui plaira, grâce à sa fantaisie, aux petits enfants, et grâce à son intelligence aux grands enfants.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.