Affiche du film  Shaolin Soccer
© Les Films Séville

Shaolin Soccer

Version en français
v.o.cant.s.-t.a. : Shaolin Soccer
20 juillet 2005

Soccer-Fu (fou)

Photo Par Karl Filion
Un film asiatique à tendance absurde qui séduit grâce à sa fraîcheur.

Loin de moi l'idée de dire que Shaolin Soccer est un film extraordinaire. Ce n'est pas le cas. Certes, l'ensemble est drôlement original, complètement sauté et, même si on pousse un tout petit peu fort à quelques reprises, parvient à faire rire; l'objectif avoué du film.

Malgré cela, les acteurs ne sont pas particulièrement bons, ni mauvais tout de même, mais ne sont certainement pas le centre d'intérêt du film. Le scénario, non sans faille, ne se prend pas au sérieux et c'est tant mieux… Malheureusement, quelques blagues sont répétitives et ne font que faire hausser les épaules d'indifférence. D'un autre côté, quelques petits bijoux parviennent à se glisser parmi ce flot incessant d'absurdités qui, malheureusement, est poussé à l'extrême limite, ce qui le rend difficile à avaler par moment; on en vient à se demander « Pourquoi? » et « À quoi bon? », à cause des trop nombreuses fois où, franchement, il est difficile de justifier certains choix. Car être absurde pour être absurde, en plus d'être enfantin, tombe dans la facilité et s'y noie.

Tout de même, le vent de fraîcheur que peut apporter sur les écrans un film asiatique à travers toutes les méga-productions américaines qui envahiront sans tarder nos écrans au cours de l'été – on vous tiendra au courant – est le bienvenue. C'est un cinéma différent, même si je soupçonne le film de vouloir plaire à un public très occidental de par sa technique et son usage d'effets-spéciaux, souvent impressionnants, mais parfois banals.

Malgré ses clichés, ses effets-spéciaux rustiques et ses erreurs scénaristiques, Shaolin Soccer demeure un divertissement intéressant, surtout si l'on garde en tête une folie bien enfantine, sans méchanceté, et si l'on s'abstient surtout de reprocher un manque de profondeur au film, qui reste très discret à ce niveau, l'expérience risque fort d'être amusante.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.