Affiche du film Pirates des Caraïbes : Le coffre du mort
© Buena Vista Canada

Pirates des Caraïbes : Le coffre du mort

Version en français
v.o.a. : Pirates of the Caribbean: Dead Man's Chest
6 juillet 2006

Croisière formule tout-inclus

Photo Par Karl Filion
Pirates des Caraïbes : Le coffre du mort offre une formule tout-inclus : de l'action, du romantisme, des effets-spéciaux et des combats, et puis quelques mots d'esprit du capitaine Jack Sparrow. Recette éculée, s'il en est une.

Jack Sparrow, le capitaine les plus chanceux des Caraïbes, est de retour dans une nouvelle aventure, qui se veut elle-même la première partie d'un diptyque (qui se terminera en mai 2007), qui réutilise ce qui a fait le succès du premier film. Alors si on n'a pas aimé le premier, on n'aimera pas le deuxième, et inversement, parce qu'il s'agit tout simplement de plus, plus, plus. Plus d'effets-spéciaux, plus d'action, plus de poursuites et plus de combats, dans des environnements toujours plus grandioses et interactifs. Tellement qu'avec les méchants crustacés, on se croirait dans un jeu vidéo.

Après avoir récupéré la Perle Noire, le capitaine Jack Sparrow s'est lancé sur les mers des Caraïbes avec son équipage, pendant qu'à Port-Royal, Will Turner et Elizabeth Swann préparent leur mariage. Mais le maître des profondeurs de l'océan, Davey Jones, est à la recherche de Jack Sparrow pour lui réclamer son âme, donnée en échange de la Perle Noire. Pour s'en sortir, Jack se lance à la recherche du coffre du mort, un trésor qui contiendrait le coeur de Davey Jones, avec l'intention de le faire chanter.

Les trois acteurs principaux Johnny Depp, Orlando Bloom et Keira Knightley sont de retour, ainsi que le réalisateur Gore Verbinski, pour cette deuxième aventure des Pirates des Caraïbes. Un plus grand déploiement - si c'était possible... - avec des effets-spéciaux plus présents, qui sont très efficaces, de magnifiques maquillages et un humour encore plus déjanté de Jack Sparrow... Rocambolesque, mais pas toujours complètement passionnant, le film est parfois aussi monotone qu'une traversée de l'Atlantique sans iceberg. On va du point A au point B avec beaucoup de savoir-faire et sans grande surprise, on est satisfait, mais pas rassasié.

Parce que ce qui a fait le succès du premier, c'était les mots d'esprit du capitaine Sparrow, qui avaient tout de même valu à Johnny Depp une nomination aux Oscars. Cette fois-ci, ils sont plus dispersés et moins truculents. Et ce ne sont pas les combats répétitifs et habituels du reste qui sauveront le film. Le maintenir à flots, tout juste.

La porte est grande ouverte pour la suite, l'intérêt est maintenu, tout de même. Et même s'il s'agit plutôt de curiosité que de véritable intérêt passionné, on a bien hâte de voir la suite, simplement pour savoir si on aura droit à une trilogie plus digne de Retour vers le futur que de La matrice. On verra, on verra.

Pas plus passionnant que son prédécesseur, pas vraiment moins non plus, Pirates des Caraïbes : Le coffre du mort est, au final, un film bien simple à regarder, parce que très semblable au premier. Il est donc promis au même succès.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.