Pater

Version originale en français
En attente de classement

Durée

1h45

Genre

Drame

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

11 mai 2012

Synopsis

Alors que plus d'une année s'écoule dans la vraie vie, Alain Cavalier et Vincent Lindon s'improvisent Président et Premier Ministre de la France à l'intérieur d'une fiction qu'ils découvrent en même temps qu'ils la construisent. Impressionné par la révolution que Vincent Lindon a opéré au sein de son entreprise afin d'y diminuer l'écart entre les plus hauts et les plus bas salariés, Alain Cavalier, Président de la République, le nomme au titre de Premier Ministre de son gouvernement afin qu'il opère une révolution du même type à l'échelle du pays. Lindon y arrivera-t-il? Rien de moins certain, croit Cavalier...

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Caméra One
  • Arte France cinéma

Distributeur au Québec

  • Funfilm Distribution

Liens

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (Bon)

Au-delà de son audace, cet exercice artisanal et minimaliste par le réalisateur de Thérèse et La rencontre atteint rapidement ses limites.

La Presse
60%
Mario Cloutier
Cote: 3 étoiles

Il y a un peu de documentaire, un brin d'essai et beaucoup de fiction, ou d'autofiction pour utiliser le nom d'un genre à la mode en littérature, dans ce long métrage inclassable où le cinéaste prend pied sur le mythe d'Oedipe pour parler de la politique française, mais sans lourdeur.

Journal de Montréal
70%
Maxime Demers
Cote: 3,5/5

Au final, on se laisse emporter par le jeu complice des deux comédiens, leur intelligence, leur autodérision et leur humour caustique. Pater se révèle un exercice déroutant, mais brillant.

Voir
70%
Manon Dumais
Cote: 3,5 étoiles

Dans cette scène réside toute la magie du cinéma que s'emploie tour à tour à préserver et à déconstruire Cavalier dans cette réflexion politique aussi ludique que chaleureuse.

Libération
Philippe Azoury

Le plaisir de dingue que provoque Cavalier vient surtout de là, l’ébahissement devant lequel on se trouve à devoir admettre que tout, absolument tout des affres de la politique, est déjà cuisiné dans un langage emprunté au cinéma.

Télérama
Aurélien Ferenczi

Le cinéphile fan a parfois rêvé d'avoir Alain Cavalier, cet ermite qui a su renoncer à presque tout, ce vieux sage à la voix douce, pour père, fût-il spirituel. On s'aperçoit que ce pater-là est un manipulateur de première : le fils n'est pas près de le tuer.

L'Express
100%
Christophe Carrière
Cote: 5 étoiles

Un drôle de film. Et un film drôle. Grave aussi, parfois. Vrai, toujours.

Le Monde
Isabelle Regnier

A la faveur d'une mince proposition de fiction (Cavalier serait le président de la République et Lindon le premier ministre), les identités des deux protagonistes glissent tout au long du film de leur état civil à leur état fictionnel, quand elles ne sont pas suspendues entre les deux, dans une nébuleuse qui apporte au film sa surprenante fluidité.

Le Point
Florence Colombani

Le réalisateur s'est dépouillé de toutes les conventions du cinéma pour n'en garder que l'essentiel : le vertige de la fiction...

Le Figaro
99%
Olivier Delcroix
Cote: 3 coeurs

Il y a toujours eu dans le cinéma de Cavalier des fulgurances, des intuitions. ­Pater va plus loin. Il ausculte l'intime en le mêlant au politique et à l'inconscient collectif. Prodigieux… et quasiment prophétique.

Le Nouvel Obs
Pascal Mérigeau

"Pater" en vérité ne présente qu’un défaut : aucune description ne peut en rendre compte. Et ce défaut-là sitôt que pointé devient qualité majeure et essentielle.

Téléchargez gratuitement l'application pour iPhone
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par AOL Canada Logo Moviefone
© 2014 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.