Oz le magnifique

Version en français
v.o.a. : Oz: The Great and Powerful
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h10

Genre

Conte

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

8 mars 2013

Date de sortie du DVD

11 juin 2013

Synopsis

Alors qu'il tente de s'échapper d'une foire qui a mal tourné en plein Kansas, Oscar Diggs, un magicien de pacotille, est envoyé dans un monde féerique à travers une tornade. Il y fait la rencontre de Theodora, une jeune sorcière qui croit voir en lui le sauveur tant attendu du monde d'Oz, et de sa soeur Evanora. Il en apprend plus sur la prophétie qui annonce le libérateur de ce peuple paisible. Attiré par la richesse promise au vainqueur de la méchante sorcière, il se met en route afin de prouver à tous ses détracteurs qu'il est le magicien d'Oz... alors qu'il sait très bien qu'il n'en est pas capable.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Roth Films

Distributeur au Québec

  • Walt Disney Pictures Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

Cela dit, le scénario mince, aux valeurs consensuelles, perd un peu de sa portée sous le poids de la technique de haute voltige mise à contribution.

Panorama-Cinéma
50%
Ariel Esteban Cayer
Cote: 5 - Moyen

Témoignant d'une certaine compétence populaire, Oz: the Great and Powerful est somme toute un film aux bases plutôt correctes, nous débitant un scénario inoffensif sur les origines des diverses sorcières (une Mila Kunis surprenante, Rachel Weisz et Michelle Williams adéquates) et, surtout, du magicien titulaire, Oscar « Oz » Diggs, incarné par un James Franco paresseux.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Or, bien que sa vision des récits de L. Frank Baum s'illustre avec une opulence admirable, il y manque le caractère artisanal qui faisait le charme de l'original. Magique, mais pas mémorable.

Agence QMI
80%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 4 étoiles

Disney réussit donc à raconter une histoire à la fois merveilleuse, profondément humaine et sans aucune morale assommante. Un triplé gagnant, donc, pour petits et grands.

Cinéfilic
70%
Miryam Charles
Cote: 3,5 étoiles

D'ailleurs, elle apporte au récit ses moments les plus touchants. Avec ce film, Raimi offre également un rôle de choix à James Franco, à son aise et pince sans rire. Ses cabotinages et la maladresse de son personnage feront certainement rire les plus jeunes.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

Oz ain't what it used to be.

Cinema Blend
80%
Eric Eisenberg
Cote: 4 stars

As an origin story for The Wizard of Oz, this film cleverly balances its own story while also embracing the elements that made the original great to begin with.

Joblo.com
50%
Chris Bumbray
Cote: 5/10

In the end, Oz: The Great and Powerful just feels bland - but then again, I doubt the legions of kids that will no doubt flock to this will care much. I'm sure they'll like it, but even then, I bet they'd prefer the 1939 original - which, more than anything had heart- which is something that I feel can't be said for this big-budget reboot.

Rolling Stone
50%
Peter Travers
Cote: ** (out of four)

Franco is basically playing the Dorothy role, a stranger in a strange land. Rachel Weisz, Mila Kunis and a luminous Michelle Williams portray the witches he meets along the way as he pretends to be the wizard the citizens of Oz crave.

Worst Previews
80%
Dustin Putman
Cote: 8/10

Now, at long last, comes Oz the Great and Powerful, a lavishly-produced, big-budget fantasy that dares to imagine how the land of Oz found its wizard long before Dorothy Gale and Toto came skipping down the yellow brick road.

Séquences
Luc Chaput
Cote: Moyen

Les effets spéciaux en stéréoscopie nous en mettent plein la vue mais deviennent rapidement enquiquinants car ils accompagnent une histoire où les personnages principaux sont mal définis.

La Presse
60%
Sonia Sarfati
Cote: 3 étoiles

Bref, on en a plein la vue - la direction artistique est exceptionnelle, les décors sont somptueux, les costumes sont magnifiques, le 3D est extrêmement réussi, les personnages en images de synthèse sont superbes - et plein les oreilles grâce à Danny Elfman qui signe là l'une de ses meilleures trames sonores; mais le scénario de Mitchell Kapner et David Lindsay-Abaire ne tire rien de surprenant des éléments présents dans l'oeuvre classique dont il imagine les origines.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.