Mords-moi sans hésitation

Version en français
v.o.a. : Vampires Suck
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h22

Genre

Comédie parodique

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

18 août 2010

Date de sortie du DVD

30 novembre 2010

Synopsis

Becca Crane, une jeune adolescente refermée sur elle-même, emménage dans un petit village du Nord des États-Unis avec son père, le shérif de l'endroit. Rapidement, elle fait la rencontre d'Edward Sullen, un beau ténébreux à la peau pâle, qui lui donne des palpitations. Si seulement Edward n'était pas un vampire, leur idylle serait parfaite. Et si encore il n'y avait pas l'autre beau gosse, le très simple d'esprit et toujours prompt à se mettre torse nu Jacob White, pour s'interposer entre eux, ce serait encore mieux. Car ce dernier, mi-loup-garou, mi-chihuahua, est aussi fasciné qu'Edward par la beauté mystérieuse de Becca.

Synopsis © Cinoche.com

Producteurs

Studio de production

  • Regency Enterprises
  • Road Rebel

Distributeur au Québec

  • 20th Century Fox
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
30%
Médiafilm
Cote: 6 (Pauvre)

Les gags drôles ou inspirés sont rarissimes et les interprètes, la plupart inconnus, se contentent de singer les tics des vedettes des films originaux.

La Presse
50%
Sonia Sarfati
Cote: 2,5 étoiles

Mais le tout utilisant le squelette de Twilight et de New Moon, on n'a pas l'impression d'assister à une série de sketchs cousus avec du câble blanc. De plus, les acteurs, même dans les rôles secondaires, affichent une ressemblance physique et « comportementale » étonnante et amusante avec ceux dont ils s'inspirent. Autant d'« atouts » à consommer avant de se remettre le cerveau en vitesse « retour aux études ».

Cinema Blend
30%
Josh Tyler
Cote: 1,5 étoile

The jokes are too few and far between and the movie is one you've already seen before, and while the Twilight movies weren't particularly good the first time around; they've managed to make them even worse in redoing them. It makes you appreciate just what the Twilight movies accomplished I suppose.

Variety
Joe Leydon

After the excruciating imbecility of their previous free-form, laugh-free genre parodies - Date Movie, Meet the Spartans and Disaster Movie - the lame mediocrity of Vampires Suck undeniably reps an advance for writer-directors Jason Friedberg and Aaron Seltzer.

The New York Times
Jeannette Catsoulis

It is never pretty to see the movie industry devour its young, but Vampires Suck, a limp lampoon of the Twilight series, seems especially redundant. Aside from the difficulty of spoofing a saga that has always been winkingly aware of its own angsty excesses, there is the inadvisability of angering a tweeniverse whose emotional investment in the originals borders on pathological.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.